PARTAGER

Un agencier dans l’âme est parti. Kader Diop était un amoureux des faits et de la rigueur journaliste de façon générale. Ce n’est sans doute pas un hasard s’il a été choisi par ses pairs pour diriger l’ancien tribunal des pairs devenu le Cored. Un homme CRED(ible) qui a présidé le Conseil pour le respect de l’éthique et de la déontologie. Un journaliste CRED(ité) d’une bonne moralité. Un sage qui avait fait de l’éthique et de la responsabilité son CRED(o). La presse perd une vigie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here