PARTAGER

Rien ne va plus entre le patron de presse Bougane Guèye Dany, propriétaire de D-Média, et ses correspondants régionaux. Tout a commencé quand le Pdg de D-Media et son administration ont décidé de changer le mode de rémunération des correspondants régionaux qui, le mois dernier en guise salaire, n’ont reçu que des miettes. C’est ce que déclare l’un des correspondants régionaux basé à Kaolack, Fara Diassé.

Le conflit entre le Groupe D-Media et ses correspondants régionaux prend une nouvelle tournure. Selon Fara Diassé, correspondant du groupe à Kaolack, après avoir changé le mode de rémunération, le groupe a décidé de reprendre possession des locaux de la station, ce en l’absence du correspondant. «Bougane Guèye Dany, qui s’appuie généralement sur des enseignants pour relayer l’information régionale, exception faite du correspondant de Matam et de moi-même, pensait que les modiques sommes qu’il nous a envoyé ce mois-ci, sans discuter avec nous, allaient nous suffire. Et pour toute réaction face au communiqué, nous sommes sortis pour dénoncer nos conditions de travail, Bougane Guèye Dany a attendu que je me rende au village pour présenter mes condoléances à la famille d’un proche disparu pour envoyer un de ses éléments qui est venu défoncer la porte du local qui abrite la radio et la télé et changer la serrure après avoir démonté toutes les installations», a déclaré M. Diassé qui dit avoir saisi un huissier pour faire le constat. Devant les explications de son correspondant, le Groupe D-Media est aussitôt monté au créneau pour brandir une ordonnance du juge Mamadou Sène l’autorisant à prendre possession du matériel de la station de Kaolack. Le document daté du 24 septembre «ordonne l’ouverture des portes de la  station Zik Fm sise à l’immeuble abritant l’agence Expresso Kaolack à Kasnak fermé par le sieur Fara Diassé aux fins de lui permettre de prendre possession du matériel existant et de le ramener à Dakar pour mise à la disposition de la maison mère», peut-on lire dans un document publié sur le site Senenews. «Cette action de Bougane Guèye Dany me porte préjudice car tous mes effets étaient dans la chambre que j’occupe dans le local y compris tous mes habits», a enfin déclaré Fara Diassé
Ce conflit au sein du groupe D-Media est parti d’une décision prise par le groupe de changer le mode de paiement des correspondants régionaux. Face à cette situation, Fara Diassé et ses collègues correspondants régionaux ont aussi sorti un communiqué pour dénoncer cette décision prise unilatéralement et dénoncée par le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Syn­pics). Réagissant, Bougane Guè­ye Dany a lui aussi sorti un communiqué ce jeudi pour déclarer que ces correspondants régionaux étaient bien traités sur le plan salarial et qu’il y aurait même une augmentation de salaire de 8%. De l’avis du correspondant de Kaolack, «ces déclarations ont été montées de toute pièce». En effet, toujours selon Fara Diassé, depuis 2013, les sommes octroyées aux correspondants régionaux n’ont pas augmenté d’un seul franc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here