PARTAGER

C’est comme qui dirait que la Fédération départementale du Pds de Kaolack n’attendait que la déclaration de Abdoulaye Wade pour choisir son candidat. En effet, 48 heures après l’appel de leur secrétaire général, depuis Versailles, à empêcher la tenue de scrutin du 24 février, les responsables libéraux de la capitale du Saloum ont décidé de soutenir Idrissa Seck. Joint par téléphone hier, le secrétaire général de ladite fédération, Ousseynou Goumbala, a déclaré : «Il n’y a aucun mal à décider de soutenir le candidat que la fédération juge être le mieux placé pour battre Macky Sall. Il n’est pas question de boycotter l’élection présidentielle.» L’an­cien directeur des Bourses sous Wade d’ajouter : «Il faut voter pour empêcher celui qui a empêché notre candidat de participer à l’élection présidentielle d’être réélu.»
Pour M. Goumbala, cette décision de rejoindre la coalition Idy2019 a été prise à l’issue d’une Assemblée générale et au terme d’un vote qui a «majoritairement désigné Idrissa Seck». Il précise qu’une telle décision ne les exclut pas du Pds. Le secrétaire général de la Fédération de Kaolack avertit qu’en aucun cas, il ne peut y avoir de sanctions de la part du Pds.
Il faut souligner que Abdoulaye Wade, qui est arrivé hier à Dakar, pourrait trouver un Pds en rangs dispersés, puisque la Fédération de Kaffrine avait annoncé la couleur. Son secrétaire général et porte-parole du Pds, Babacar Gaye, avait déclaré que leur parti doit soutenir un candidat libéral de l’opposition, en l’occurrence Idrissa Seck ou Madické Niang.
Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here