PARTAGER

La guéguerre entre le camp de Mimi Touré et celui de Mariama Sarr se poursuit. Cette fois-ci, les partisans de l’ancienne Premier ministre vont plus loin en réclamant une Délégation spéciale à la mairie de Kaolack. Face à la presse, ils estiment que malgré son budget «colossal», la ville reste «l’une des plus sales au Sénégal». Mais, relèvent-ils encore, il y a «une absence d’éclairage public et de formation adéquate pour les femmes».
La responsable Apériste et bras droit  de Mimi Touré qualifie le maire de Kaolack de «médiocre». Salimata Sall dit : «Aucune réalisation n’a été notée pendant ses trois ans de règne alors que le bugdet des trois années avoisine les 11 milliards.» Ces proches de Mimi Touré qui milite désormais à Kaolack, réclament d’ailleurs une mission de vérification de la gestion «lamentable» du maire. «Mariama Sarr ne devrait pas avoir d’excuses pour réussir dans sa mission. Elle avait tous les moyens pour développer la commune. Mais elle a mis à l’eau l’espoir des Kaolackois», ajoute Mme Sall, qui l’invite à «travailler au lieu de jeter le discrédit» sur l’Envoyée spéciale du Président. «C’est le comportement de Mariama Sarr qui a fait que beaucoup de cadres ont quitté l’Apr. Aux dernières élections locales, Benno bokk yaakaar n’avait récolté que 11 000 voix sur 37000 votants. La coalition est minoritaire à Kaolack. Pour une victoire éclatante aux prochaines échéances électorales, l’heure devrait être de resserrer les rangs et de massifier le parti et non le dénigrement d’une dame sur qui les Kaolackois ont porté leur choix», conclut Salimata Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here