PARTAGER

Karim Wade, Bara Gaye, Abdoulaye Racine Kane… Ce sont là quelques personnes clés du nouveau «gouvernement» du Pds, formé par Wade hier. Ça rappelle la Génération du concret. Tafsir Thioye est le porte-parole du parti, alors que Me El Hadj Amadou Sall est la voix de Abdoulaye Wade. Et bien sûr, Oumar Sarr est l’absent de cette équipe.

Il n’est plus président de la République, mais Wade a du mal à se défaire de son goût du pouvoir. Il a formé son «gouvernement virtuel» hier. Et ça a tout l’air d’un remaniement ministériel. D’abord, sans surprise, Oumar Sarr n’est plus officiellement secrétaire général national adjoint et coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais. Il n’occupe plus aucun poste. Mais la nouveauté, c’est qu’il y a un nouveau vent de la Génération du concret (Gc) qui souffle sur le parti libéral. Et bien sûr, Karim Wade y occupe une place éminente, même s’il n’est pas le premier secrétaire général adjoint. Bara Gaye, une icône de cette Gc qui avait fait la pluie et le beau temps dans les années Wade, est premier dans l’ordre, en tant que secrétaire général adjoint, chargé des Relations avec les organisations politiques, Rapporteur du collège des secrétaires généraux adjoints. Mais ça peut paraître une enveloppe de la prise de pouvoir de Wade-fils qui, lui, est secrétaire général adjoint, chargé de l’Organisation, de la modernisation et de l’élaboration des stratégies politiques. Il est secondé par Mayoro Faye et 3 autres personnes. C’est justement le rôle que joue ou jouait Abdoulaye Wade. Et sous ce rapport, Karim est de fait la boussole, la télécommande du parti. Tout indique qu’il y a une relégation volontaire du fils au rang de 2ème pour éviter les commentaires sur une dévolution directe du pouvoir.
Dans ce lot des proches de Wade-fils, il y a Abdoulaye Racine Kane, ancien directeur de Cabinet du ministre des Infrastructures, des transports aériens, de la coopération internationale, de l’énergie. Il devient donc plus visible en gérant les finances et la trésorerie générale du parti. Sans compter Doudou Wade qui vient en 4ème position pour gérer les conflits, alors que Woré Sarr reste la patronne des femmes libérales. En plus des secrétaires généraux adjoints, Wade a mis en place des secrétaires nationaux de domaine et c’est là le véritable gouvernement puisque beaucoup d’entre eux «retrouvent» les appellations des départements qu’ils ont eu à gérer.

Tafsir Thioye, porte-parole du Pds, El Hadj Amadou Sall celui de Wade
A la place du porte-parole du Pds dont El Hadj Amadou Sall avait hérité après la démission de Babacar Gaye, Me Wade a créé un pool de porte-parole. Le patron des Libéraux de Kaffrine devient secrétaire national, président du Comité national permanent d’organisation. Tafsir Thioye, qui s’était éloigné des médias, va devoir revenir en force. Il est désormais le porte-parole du parti alors que El Hadj Amadou Sall est chargé des Affaires juridiques et porte-parole du secrétaire général national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here