PARTAGER

Le Tribunal de grande instance de Kédougou a renvoyé le procès sur la présumée affaire d’association de malfaiteurs et corruption dans le Parc national Niokolo Koba jusqu’au vendredi 21 juin 2019. Le chef du Parquet a justifié le renvoi en audience spéciale pour que les mis en cause soient jugés «dans les meilleurs conditions possibles». Surtout que la présence de l’Agent judiciaire de l’Etat est nécessaire. Par conséquent, le ministère public, d’un commun accord avec les avocats de la défense, a obtenu le renvoi. Me Bamba Cissé, l’un des avocats de la défense, pense que ses clients vont bientôt recouvrir la liberté «parce que nous arriverons à prouver l’innocence des accusés».
Il faut rappeler que les maires de Ninéfécha et de Tombo­ronkoto, le conservateur du Parc national Niokolo Koba, un journaliste, des Ghanéens, des Chinois, sont poursuivis pour association de malfaiteurs et corruption dans l’exploitation illégale de l’or.
Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here