PARTAGER

Le bureau de la Douane à Moussala, niché dans le département de Saraya, a été cambriolé dans la nuit du vendredi au samedi . Dans leur retraite, les malfrats ont emporté plusieurs armes. En attendant, la Douane a ouvert une enquête administrative parallèlement à celle judiciaire.

C’est le moment des enquêtes et interrogations. Suite à l’attaque contre le bureau de la Douane à Moussala, situé à la frontière entre le Sénégal et le Mali, dans le département de Saraya, ce week-end, la section interne des contrôles de la Douane, est dépêchée sur place pour cerner les contours de cette affaire inédite. Une enquête est aussi ouverte pour élucider cette attaque, qui a occasionné la saisie d’armes par les malfaiteurs. Joint par téléphone, le colonel Alpha Touré Diallo explique  sans entrer dans les détails : «Ce que je peux vous dire c’est qu’effectivement ce week-end passé on a bel et bien reçu une attaque au niveau du bureau de moussala. Des individus sont venus saccager par derrière et ils ont pris là-bas des armes.» En attendant, l’enquête administrative en cours pourrait lever les interrogations. «Quand il y a des problèmes au niveau des services, il faut qu’au plan administratif qu’on essaye de voir. Il y a la section des contrôles internes qui est dépêchée sur place pour voir au plan des procédures, ce qui s’est passé, ça c’est au plan administratif puisque il ya une réglementation pour la surveillance et tout ça. Il faut que d’abord on fasse l’enquête administrative mais normalement comme c’est une infraction, il y a également l’enquête judiciaire», dit le chef du Bureau des relations publiques de la Douane. Que peut-on retenir de cette procédure ? «On est là-dessus et on n’a pas de conclusion par rapport à ça. Pour les armes saisies, je n’ai pas encore le document qui certifie les types d’armes. Norma­lement ce sont des fusils Hk. Mais, il faut quand même qu’avant d’en parler, attendre que le document nous le dise», renchérit le colonel Alpha Touré Diallo.
Il faut savoir que le bureau de la Douane de Moussala a une position très stratégique. Il y a une semaine, il avait saisi 120 kg de chanvre indien sur un camion-plateau en provenance de Bamako à destination de Dakar. C’est à la suite d’un contrôle effectué sur ce camion que la drogue a été découverte. Elle était soigneusement dissimulée dans deux des quatre pneus de secours sur soixante paquets de deux kilogrammes. Lors de la visite physique des pneus, le chauffeur et l’apprenti ont pris la fuite alors que le camion a été saisi par les agents de la Douane.

Correspondant 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here