PARTAGER

Les professeurs de musique à Kédougou ne comptent pas être en reste des initiatives pour le développement de la culture. Regroupés au sein du groupe «Les professeurs», ils ont initié depuis la semaine dernière des animations acoustiques. Le vendredi dernier, leur concert a remporté un franc succès.

«Les professeurs», groupe de musique composé de professeurs de musique de la région de Kédougou ne compte pas se mettre en marge du processus de relance et de redynamisation des activités culturelles, initiées par le Centre culturel régional de Kédougou. Depuis la semaine dernière, le groupe a noué un partenariat avec une boîte réputée de la ville de Kédougou, pour animer des soirées acoustiques. Sur scène, vendredi dernier, le groupe a provoqué le déluge. La salle a vibré au rythme de sonorités aussi riches que variées. Modou Dièye, professeur de musique au collège de Mako et membre du groupe, a affir­mé : «Nous voulons contribuer par ces soirées, au développement et au rayonnement de l’aspect musical.»
Dans une région comme Kédougou, caractérisée par sa forte richesse culturelle avec ses multiples facettes traditionnelles, l’enseignant n’occulte pas les ambitions de son groupe. Il dit : «La richesse c’est l’ouverture, avec l’intégration d’autres sonorités.» Ainsi, pour dire que le groupe «Les professeurs» entend exploiter le fort potentiel de sonorités dont regorgent les peuples communément considérés comme minoritaires, tels les Bassaris, Bediks, ou les Dialonké, entre autres. Cela permettra au groupe musical d’enrichir davantage son répertoire. Présent à la soirée, le directeur du Centre culturel régional de Kédougou, Youssouf Diatta, s’est félicité de l’initiative et de l’engagement des enseignants de musique qui, selon lui, vont «beaucoup impacter» le développement et l’éclosion de nouveaux talents qui vont se produire sur scène. A en croire Youssouf Diatta, il y a «beaucoup à faire» sur le plan culturel, à Kédougou. Le fonctionnaire régional a poursuivi pour déclarer que c’est une occasion pour «entrevoir des initiatives permettant de diversifier l’offre d’animation les week-ends».
D’après ce professionnel, cette initiative ne manquera pas de créer de l’émulation auprès des autres artistes pour enfin offrir aux nombreux passionnés et mélomanes un produit artistique. Composé de Modou Dièye, Au­gustin Waly Thiaw et de Abdoulaye Sar, tous des professeurs de musique sortis de l’Ecole nationale des arts, le groupe entend passer à la vitesse supérieure les semaines à venir pour faire vivre et vibrer Kédougou en sons et rythmes. Déjà les passionnés ne cachent pas leur admiration et leur adhésion à la belle initiative. A cet effet, dira un habitant de la ville, «Kédougou manque d’activités de ce genre». Avant de poursuivre, qu’après un week-end de travail, il est bon d’assister à des moments de détente sur une bonne dose de musique, surtout si c’est l’acoustique. Par ailleurs, le Centre culturel régional s’est engagé à accompagner toutes les activités et initiatives participant au rayonnement de la culture.
msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here