PARTAGER

Des conseillers municipaux de la commune de Missirah Sirimana, située à 38 km du département de Saraya, sont très remontés contre le maire. Ils dénoncent la gestion «gabegique» et «très nébuleuse» de Karamba Sissoko depuis son arrivée à la tête de la commune. Ces fonds qui proviennent de l’Etat ont fait couler beaucoup d’encre et de salive ces jours-ci dans cette contrée. «Le maire n’a fait que 18 mois à la tête de la mairie et a su faire des réalisations très coûteuses avec ces fonds de dotation. Pendant deux ans, ces fonds n’ont pas été injectés dans les secteurs indiqués comme la santé, l’éducation, le sport et la jeunesse. Il n’a qu’à nous dire où se trouvent ces fonds. Nous allons porter plainte contre lui», a déclaré l’un des conseillers municipaux, Nounou Makhan Sissoko. Un autre, Sény Sissoko en l’occurrence, ajoute : «Nous déplorons la situation actuelle. Le maire est arrivé à la tête de la commune en fin avril 2019. Depuis lors, les fonds de dotation et de concours tombent régulièrement. Malheu­­reuse­ment, il les a gérés d’une façon nébuleuse. Il a déçu tout le monde.» Certains comme Sény Diallo estiment que Karamba Sissoko profitent de «l’analphabétisme et de l’ignorance de la majorité des conseillers pour faire passer certaines propositions». Ce n’est sans doute pas une bonne publicité pour le maire sortant qui entend se représenter aux prochaines élections locales. Mais surtout M. Sissoko pourrait ne plus compter sur nombre des conseillers municipaux qui, apparemment, sont décidés à lui mener la vie dure.

Le maire : «Ces conseillers qui m’accusent n’ont jamais assisté à une réunion»
Contacté par la presse locale a maintes reprises, le maire de Missirah Sirimana n’a pas souhaité réagir. Il a finalement préféré communiquer sur sa page Facebook. Mais lui aussi a beaucoup de reproches à faire à ses détracteurs : «Ces conseillers qui m’accusent n’ont jamais assisté à une réunion depuis que je suis à la tête de cette institution», a d’emblée écrit Karamba Sissoko. Puis, il répond sur les accusations de mauvaise gestion : «Ils ne savent rien de ces fonds de dotation et de concours qu’ils ont soulevés parce qu’ils n’assistent pas aux réunions.» Le maire de Missirah Sirimana souligne qu’il a toujours donné des fournitures scolaires aux écoles de la commune et des médicaments pour le poste et les cases de santé.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here