PARTAGER

Les remous qui secouent l’Alliance pour la République (Apr) ne laissent pas indifférents les responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds). En visite à Kédougou, la délégation dépêchée par Abdoulaye Wade et conduite par Mamadou Lamine Thiam voit dans les cas de ABC, Cissé Lô et autres un vent de «décadence» du parti au pouvoir. «L’Apr est en chute libre. Toutes ses icônes sont en train de décrocher. Bientôt, vous ne reconnaîtrez plus les gens qui ont créé l’Apr quand vous regarderez ce parti», promet le maire de Kébémer. Cette tension à l’Apr réconforte ainsi les Libéraux qui affichent leur «optimisme» pour la reconquête du pouvoir en 2019. «Nous sommes en train d’arriver au pouvoir plutôt qu’on ne le pensait», croit encore M. Thiam.
Cette tournée du Pds est une instruction du secrétaire général du Pds qui appelle à «vulgariser la nouvelle offre politique de son parti par rapport à sa structuration et à analyser des élections passées pour mieux se projeter». A l’occasion, les hôtes de Kédougou ont salué la «capacité de résistance» des militants libéraux sur l’ensemble du territoire national. «Malgré les assauts du pouvoir en place, aujourd’hui, pour mieux restructurer le parti et renouveler ses instances obsolètes, nous avons débuté la vente des cartes de membre pour permettre le renouvellement des secteurs et une redynamisation des troupes», ajoute Mamadou Lamine Thiam. Cependant, il n’a pas manqué d’évoquer les problèmes qui ont découlé de l’investiture de leur candidat Boye Souaré, lors des dernières élections législatives. A en croire Mamadou Lamine Thiam, le Pds a un «problème de management» à Kédougou-ville à cause d’une «mauvaise investiture». «Nous l’assumons. Ce sont des erreurs politiques que tout parti politique peut commettre», admet-il.
msdiallo@leqotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here