PARTAGER

Les inscriptions sur les listes électorales ont démarré depuis la semaine dernière à Kédougou. Selon le préfet, des tests ont été effectués mardi et mercredi derniers. Pour permettre un bon déroulement des opérations, un calendrier a été arrêté. Pour des soucis de transparence et d’implication de toutes les parties prenantes, l’autorité administrative a demandé aux partis ou coalitions de partis d’envoyer leur mandataire pour assister aux opérations d’inscription. Malheureusement, regrette-t-il, «ils brillent par leur absence». Le Parti démocratique sénégalais est le seul à avoir répondu à l’appel.
Les inscriptions ordinaires se font du lundi au vendredi. Les samedis sont réservés aux personnes âgées et aux personnes vivant avec un handicap. Les autorités administratives et les forces de sécurité et de défense sont programmées pour les dimanches. Toutefois, précise-t-on, «cette planification peut connaître des modifications» au fur et à mesure que les travaux avancent. En moyenne, 83 personnes sont inscrites par jour. Cependant, les conditions dans lesquelles se passent les inscriptions ne sont pas du goût des populations qui souhaitent une amélioration.
«Les populations viennent en masse alors qu’il n’y a qu’un seul opérateur. Et certains sont obligés de passer la nuit devant la préfecture pour espérer faire partie du lot», déplore ce mécanicien de moto.
msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here