PARTAGER
Hadji Cissé.

L’Apr de Kédougou et ses alliés ont tenu samedi un meeting pour sceller l’unité. Mais le nouvel Apériste Hadji Cissé a été royalement ignoré par Aïssatou Aya Ndiaye, initiatrice de cette manifestation.

Macky Sall le veut dans son parti. Mais Mamadou Hadji Cissé est-il bien accueilli par les responsables de l’Apr de Kédougou ? Lors du meeting de Benno bokk yaakaar placé sous le signe de l’unité samedi, l’ex-député libéral a été royalement ignoré par Aïssatou Aya Ndiaye. Dans son discours, la responsable Apériste a décerné des «mentions spéciales» aux communes rurales, et notamment à son «amie» Kadidia Doucouré. Mais sans un moindre mot de bienvenue au maire de Kédougou et néo-Apériste. M. Cissé qui a pourtant pris part à cette rencontre n’a même pas eu droit à la parole et est resté comme un simple spectateur. Sans doute, il commence à entrevoir la rude bataille qui l’attend au sein de la formation politique présidentielle. Il a fallu que le coordonnateur départemental de l’Apr, Lesseyni Sy, se félicite de son adhésion pour sauver la face. «Je suis l’homme le plus heureux ce jour, car il n’y a plus d’opposition représentative à Kédougou. Avec la venue salutaire du maire de Kédougou, l’Apr est plus que jamais forte et majoritaire. L’opposition n’existe plus à Kédougou», assure-t-il.
Il faut dire que l’absence de certains leaders non moins importants du parti présidentiel a également mis un bémol à ce meeting de la réunification. C’est le cas de l’opérateur économique Mamadou Diop. Et Opa Ndiaye en est conscient. «On peut dire que l’unité est réussie à 80%, même s’il y a toujours des absents. On leur demande d’ailleurs de rejoindre les rangs», lance-t-il. Et les interprétations n’ont pas manqué pour ce que certains qualifient de «boycott» de Mamadou Diop. En fait, confie-t-on, ce dernier n’a fait que rendre la pièce de la monnaie à Aïssatou Aya Ndiaye et Cie qui n’avaient pas répondu présent à son meeting. En attendant, le pari de la mobilisation a été réussi grâce au déplacement des populations des communes de Ninéfécha, Bandafassi, Dindéfélo, Tomboronkoto, Dim­boli et Fongolimbi.
msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here