PARTAGER

Daniel Arap Moi n’est plus. Instituteur de formation, il avait succédé au père de l’indépendance Jomo Kenyatta – lui-même père de Uhuru – à la mort de celui-ci en 1978. Il avait régné sur le pays de manière autoritaire durant vingt-quatre ans, instaurant notamment un parti unique. «Il a été un des leaders dans la lutte pour l’indépendance du Kenya et un fervent panafricaniste», a loué Uhuru Kenyatta, actuel Président du Kenya, qui a décrété un deuil national.
«En tant que tel, l’héritage du défunt Moi le place sans aucun doute parmi les plus grands Africains.» Uhuru Kenyatta a ordonné que le pays observe un «deuil national» jusqu’aux funérailles qui seront des «funérailles d’Etat» et dont la date doit encore être déterminée. D’ici là, les drapeaux seront hissés à mi-mât sur tous les bâtiments publics en signe de respect.
L’ancien Président est décédé «aux petites heures du matin ce 4 février 2020 à l’hôpital de Nairobi, en présence de sa famille», a ajouté la même source. Un des enfants de l’ancien Président, le sénateur Gideon Moi, a confirmé le décès mardi matin. «Il est décédé paisiblement. J’étais à ses côtés et en tant que famille, nous avons accepté (sa mort).»
Le Temps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here