PARTAGER

Khalifa Ababacar Khoureychi Bâ dit Khalifa est un artiste particulier. Iconoclaste et anticonformiste, Khalifa se veut rappeur engagé, un porte-voix et un citoyen. Après 4 mois et 28 jours passés dans les geôles pour une accusation de vol fictive, selon lui, il plaide aujourd’hui activement pour la libération de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, qui, à son sens, est victime de la même injustice qui l’a frappé.

Très actif sur les réseaux, Khalifa Ababacar Khoureychi Bâ est un artiste particulier. C’est le fils du célèbre avocat Me Khoureychi Bâ. Il n’a pas emprunté le même chemin que son père. A l’inverse de celui-ci, Khalifa a choisi de se tailler une voie dans la musique. Khalifa Ababacar Khoureychi Bâ est un rappeur iconoclaste, un anticonformiste. Au service de la défense des intérêts du Peuple, le rappeur ne boude pas son plaisir pour faire dans la dénonciation.  On l’a vu prester lors du rassemblement de Aaar Li Nu Bokk à Guédiawaye sur l’esplanade du stade Amadou Barry. Emprisonné après avoir été accusé de vol, le rappeur se lave à grande eau et charge ses détracteurs qu’il continue d’accuser d’avoir  fomenté un coup pour ternir son image. «J’ai été injustement emprisonné. J’ai été mis au gnouf alors que je n’avais rien fait. On m’a privé de ma liberté durant 4 mois et 28 jours», se remémore le rappeur. Se considérant comme victime, le jeune rappeur récuse ceux qui l’avaient accusé de vol et qui sont à l’origine de son séjour carcéral. Se considérant comme «un rappeur engagé, un porte-voix et un citoyen», le fils du célèbre avocat ne se cache pas quand il s’agit de monter au créneau pour défendre l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall. D‘ailleurs, il s’apprête à produire un single dont le titre sera «Libérez Khalifa Sall» avec qui il dit partager le même destin.

Libération de Khalifa Sall
«Khalifa Sall a été comme moi victime d’une injustice. On l’a injustement accusé d’avoir volé avant de l’envoyer en prison. Ça fait mal au cœur. Se retrouver en prison alors qu’on n’est pas coupable peut même conduire à la folie. Il faudra l’appui de Dieu pour s’en sortir. J‘ai pu m’en sortir parce que je suis un soldat de Baye Niasse, on remet tout entre les mains de Dieu tout en étant convaincu que la vérité finira par triompher», souligne celui qui supplie le chef de l’Etat de permettre à l’ancien maire de Dakar de humer l’air de la liberté parce que sa mère qui est vieille, a besoin de son fils. «Je supplie le Président Macky Sall de libérer Khalifa Sall. C’est un deuxième mandat qu’il voulait, on le lui a accordé. La libération Khalifa Sall sera saluée comme un acte relevant de l’humanisme», indique celui qui fait partie des gardes-du-corps de Barthélemy Dias, maire de Sicap Mermoz. Défendant son boss, Khalifa rappeur trouve que l’on «s’acharne trop sur Bathélemy Dias en cherchant à lui coller une mauvaise image». «On devrait travailler ensemble pour développer le Sénégal en mettant au placard cette injustice qui ne dit pas son nom», c’est la phrase choc parmi tant d’autres lancée par le rappeur dont le premier single date de 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here