PARTAGER

Douze jours après le violent incendie, qui a ravagé la maternité de l’hôpital de Kolda, le ministre de la Santé vole au secours de la structure hospitalière en lui offrant un important lot de matériels pour relancer le travail dans ce service sinistré. Il s’agit d’un lit d’accouchement de dernière génération, d’une boite gynécologique, de quatre plateaux d’examen, de trois spéculums, de deux lampes baladeuses, d’une radiophotographie, de quatre tambours petits et grands modèles,  d’un appareil d’échographie simple, d’un moniteur de surveillance et d’un aspirateur de mucosité. C’est une bouffée d’oxygène dans ce service où plus de 60% du matériel de la maternité ont été détruits par le feu.
Aujourd’hui, l’urgence reste la réhabilitation de ce service en tenant compte des nouvelles normes de sécurité. Le ministre de la Santé, qui a visité cette maternité ruinée par les flammes, n’a pas aimé le plan de construction de ces locaux, qui se résumaient à une seule porte d’entrée sans aucune issue de secours.
Par ailleurs, les populations ont saisi l’occasion pour poser des doléances comme l‘insuffisance de personnel qualifié, les affectations de certains professionnels, le faible moyen logistique disponible. Awa Marie Coll Seck promet des solutions considérables à l’avenir : «Nous avons décidé de faire une discrimination positive en matière de politique de santé au profit des régions éloignées de la capitale.»
elcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here