PARTAGER

L’hivernage s’est installé dans la capitale du Fouladou. Les fortes pluies enregistrées causent des désagréments. Et  l’hôpital régional n’est pas en reste.

Suite aux fortes pluies qui s’abattent dans la capitale du Fouladou, les dégâts sont énormes. Du côté de l’hôpital régional, les eaux de pluie ont envahi les locaux, causant plusieurs désagréments. Ici l’eau a ruisselé jusque dans certaines salles, bloquant certaines voies de passage. Cette eau est arrivée dans l’enceinte de l’hôpital à cause d’une partie du mur de clôture qui a cédé suite à la forte pression de l’eau. Le canal se trouvant derrière l’hôpital était rempli et l’eau coulait à la recherche d’un débouché. Ainsi le mur a craqué, laissant cette eau se déverser à flots dans l’institut hospitalier. Pendant plusieurs heures, le personnel de l’hôpital s’est mobilisé autour de cette eau à chasser hors des lieux. La détermination des travailleurs de l’hôpital est conjuguée aux efforts des sapeurs-pompiers et un détachement de l’Armée pour nettoyer les locaux. Dans les salles, couloirs et autres points de passage, tout un monde s’active à remettre de l’ordre. Les techniciennes de surface multiplient leurs efforts dans le nettoyage.
A en croire le directeur de l’hôpital, aucun dégât matériel ni humain n’est enregistré. La seule désolation, c’est bien la forte présence de la boue et autres débris. Cela fait l’objet d’une évacuation intense par les forces en présence. D’ailleurs, les autorités administratives, venues constater les désagréments de cette forte pluie, promettent de remettre le mur avec plus de rigueur.
Par ailleurs, ces fortes pluies tombées dans la nuit d’hier ont occasionné plusieurs autres dégâts dans la commune. Des quartiers comme Usine Coton, Centre Polyvalent, Sinthiang Tountourou, Hilèle, Sinthiang Idrissa, Gada­para et autres ont certaines habitations envahies par les eaux.
A Sinthiang Samba Coulibaly, un enfant de six ans est emporté par les eaux qui ont envahi la maison derrière ses parents. A Sinthiang Tountourou et à Bel-Air, certaines maisons ont perdu leur toit à cause du vent violent qui accompagnait cette forte pluie de 70 millimètres.
ehcoly@lequtodien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here