PARTAGER

Médina Chérif a décidé de parrainer la candidature du leader du Mouvement Kolda debout (Mkd) à la mairie de Kolda. Ce vaste quartier situé dans la périphérie de la commune est fort de plus de cinq cents âmes. Le leader de ce mouvement, Abdourahmane Baldé, peut compter sur ce grenier un électorat pour faire face à Abdoulaye Bibi Baldé. Dans tous les cas, le duo Omar Niamadio et Kadiatou Boiro et leurs militants promettent de «s’investir à fond» pour faire élire le futur adversaire du maire apériste sortant qui a «pris bonne note» des doléances des habitants du quartier. Il s’engage déjà à améliorer leurs conditions de vie. Médina Chérif entend donc soutenir Abdourahmane Baldé. Mais ses habitants veulent sortir la localité des ténèbres. Sous la houlette de Omar Niamadio, certains se sont joints à des militants de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) de Abdoul Mbaye pour, ensemble, soutenir M. Baldé à qui ils ont remis leurs doléances. Ces préoccupations ont pour noms «le désenclavement du quartier par la construction de voie d’accès, la rénovation des lieux de culte dont la Grande mosquée et la Chapelle, les financements des femmes et des jeunes par des activités génératrices de revenus». Même si l’Apr avec le maire Bibi Baldé a une mainmise sur ce quartier populaire grâce au jeune leader Mohamed Kane, ils sont nombreux à être déçus et s’orientent vers d’autres cieux. Et c’est le Mouvement Kolda Debout qui reste aujourd’hui le point de chute.
Ainsi pour officialiser cette adhésion et  poser les doléances du quartier entre les mains de Abdourahmane Baldé dit «Doura», une rencontre aux allures d’un meeting s’est tenue dans ce quartier de Médina Chérif.
Ici, les différents orateurs affirment être «largement émerveillés par les multiples actions» de Mkd dans la ville et le département. Si dans le domaine de l’éducation, Doura Baldé et son Mkd soutiennent toujours les élèves par des kits scolaires et autres actions. Du côté de la santé, c’est l’octroi de matériels et de médicaments à des structures sanitaires et des journées de consultations gratuites. Il s’agit aussi de l’appui des populations en vivres et autres besoins, surtout en cette période de pandémie du Covid-19. Les populations de Médina Chérif disent fonder un «grand espoir» sur le Mkd et son président.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here