PARTAGER

1500 élèves des collèges, lycées et écoles élémentaires de la région de Kolda sont enrôlés dans la Couverture maladie universelle (Cmu), en plus de bénéficier d’un kit de fournitures scolaires. Pour un coût de plus de 10 millions de francs Cfa. Le tout à la charge du Mouvement social Actions du Pr Daouda Ndiaye, chef du département parasitologie de l’Ucad et de l’hôpital Le Dantec. La cérémonie de remise des cadeaux (kits et cartes d’accès à la Cmu) a eu lieu hier lundi dans la cour de la Préfecture de Vélingara. Ces 1500 élèves sont répartis ainsi dans les trois départements de la région de Kolda : 500 pour Kolda, 500 pour Vélingara et 500 autres pour Médina Yoro Foula.
Le Pr Ndiaye, pour justifier son geste, a noté : «C’est pour payer ma dette à la communauté nationale qui a payé mon cursus scolaire. J’ai passé tout mon cursus scolaire dans le public. Etant issu d’une famille modeste, je n’aurais jamais atteint ce niveau d’éducation n’eut été l’école publique.» C’est aussi une manière de célébrer l’Excellence pour accompagner l’Etat du Sénégal, les collectivités territoriales et les communautés pour apporter la contribution de son mouvement dénommé Actions dans l’effort d’Education des enfants du Sénégal.
L’Inspecteur départemental de l’éducation et de la formation, Amadou Lamine Wade, apparemment admiratif du geste du médecin-chercheur, a indiqué que le professeur Daouda Ndiaye veut faire sien l’adage qui dit que «l’Ecole est cette institution qui aide à contrarier les mauvais destins». Car, étaye-t-il, l’Etat égalise les conditions d’accès à l’école en recrutant les enseignants et en construisant les salles de classe, les différences entre élèves de conditions sociales différentes sont visibles à travers l’accès aux fournitures, au type d’habillement et aux soins de santé.
Le Pr Ndiaye vient donc, à sa manière, résoudre une partie de ces inégalités sociales. Aussi, Pr Daouda Ndiaye en a-t-il appelé au sens de la solidarité des Sénégalais, à qui Dieu a confié du savoir, de l’avoir et du pouvoir pour soutenir l’Etat à atteindre les objectifs de développement qu’il s’est fixés.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here