PARTAGER

Le scrutin des Législatives s’est déroulé sous une forte pluie dans la capitale du Fouladou. Ici, beaucoup de lieux de vote ont fonctionné sous les eaux de pluie en présence de certains électeurs, décidés à accomplir leur droit civique.

En ce dimanche de scrutin des élections législatives, la pluie a joué sa partition dans plusieurs endroits du département. Les 243 bureaux de vote que compte le département de Kolda ont bien fonctionné sous une pluie battante. Elle n’a pas, par endroits, facilité l’accès des électeurs aux différents bureaux de vote. C’est le cas dans la commune de Kolda ou au centre de vote installé à l’école élémentaire Gadapara Ap­pli­cation, le lieu a subi l’influence des eaux pluviales. Sur le coup, il était difficile d’y accéder. Même la cours était fortement gorgée d’eau. Ici, certains électeurs ont escaladé le mur de clôture pour accéder aux bureaux, car la route qui y mène était engloutie par les eaux. Les engins dépêchés sur place par les autorités administratives étaient pour réduire les dégâts face à la grogne des habitants de ce quartier, assis sur un bas-fond. A Hiléle et à Joseph Baldé, ces lieux de vote sont aussi restés sous les eaux au grand dam des électeurs.
La pluie a aussi perturbé les opérations de vote dans le mon­de rural. Ainsi, dans les  com­munes de Saré Yoba, Salikégné, Coumbacara, Saré Bidji, Médina El Hadj, Dabo, Mampatim et autres, les bureaux de vote ont reçu des électeurs au compte-gouttes. Ici, les paysans n’ont pas manqué à s’adonner aux travaux champêtres avant de revenir voter dans un engouement timide. D’ailleurs, certains responsables politiques ont ap­pelé à une prolongation des horaires du scrutin pour permettre aux différents électeurs de s’acquitter de leur devoir. Depuis 11h, il a plu par intermittence dans la capitale du Fouladou.
ehcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here