PARTAGER

Pour non-paiement des indemnités liées aux examens du Baccalauréat, des syndicats de l’enseignement jettent l’éponge pour 48 heures dans le département de Kolda.

Le système scolaire est paralysé à Kolda. Des enseignants affiliés aux syndicats qui composent le G 6 ont décrété une grève de 48  heures renouvelables pour exiger le paiement des indemnités de déplacement aux examens du Baccalauréat général et du Baccalauréat technique. D’ailleurs, cette grève a perturbé le déroulement des enseignements-apprentissages dans tous les cycles, car la plupart des enseignants observent bien le mouvement annoncé par les différents leaders syndicaux. Le Sels, le Saems, l’Uden, le Sels/A, le Snelas/Fc et le Cusems sont les formations syndicales qui composent le G 6 de Kolda. Les élèves n’ont pas fait cours dans les écoles et établissements où les salles de classe sont désertées par les enseignants. Après les premières 48 heures de grève, le G 6 revient à la charge pour encore 48 heures renouvelables. A en croire Saloum Sonko, secrétaire général du Sels/A, les enseignants ont beaucoup attendu ce paiement jusqu’à la date limite du 30 novembre dernier. Pourtant, les indemnités liées à l’examen du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) sont déjà payées, après une sortie musclée des syndicalistes, menaçant de paralyser le système scolaire. Et cette fois-ci, c’est le non-paiement des indemnités du Baccalauréat qui fait sortir les enseignants de leurs classes. Même si du côté de l’Inspection d’académie on s’active à décanter la situation par un éventuel paiement, les syndicats du G 6 ne désarment pas. Ce mot d’ordre de 48h est renouvelable jusqu’à satisfaction totale, selon les syndicats. Et à cause de cette grève, des rencontres pédagogiques déjà programmées sont annulées et reportées à des dates ultérieures.
Ces rencontres porteraient sur des échanges et de partage des nouvelles grilles d’évaluation du Bfem. Ce sont là des réformes à appliquer en termes d’exercices d’évaluation des élèves avant le déroulement de l’examen final du Bfem. C’est dire que les nouveaux candidats doivent se familiariser avec ces réformes pour mieux appréhender les sujets de l’examen. Dans le milieu scolaire, cette grève intervient au moment où au lycée Alpha Molo Baldé les classes de Seconde peinent encore à démarrer à cause des examens de passage et surtout avec l’insuffisance des tables-bancs et autres locaux d’accueil. Ce qui montre à suffisance que la grève du G 6 participe davantage à encore retarder le démarrage correct des enseignements-apprentissages dans certains établissements de Kolda. D’ailleurs, ces grèves interviennent après seulement un peu plus de trois semaines de cours ; d‘où l’inquiétude qui commence à s’installer chez les apprenants, surtout les candidats aux différents examens de fin d’année scolaire. Face à ce moment d’humeur, des parents appellent les autorités à pacifier l’espace scolaire par la satisfaction des revendications des enseignants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here