PARTAGER

La pandémie du covid-19 a beaucoup impacté les rentrées financières des collectivités territoriales. La commune de Diaobé-Kabendou, dépendant grandement de son marché hebdomadaire sous-régional, n’est pas en reste. Mais son maire Moussa  Diao et son équipe assurent avoir puisé leurs forces dans la capacité à gérer la cité en plaçant l’institution au plus haut niveau. Ce qui a valu à son édile d’être primé par le Forum civil et d’autres structures comme le Pndl, Enda, Osiwa, le ministère des Collectivités territoriales, entre autres, pour sa «gestion transparente». Dans cette commune à forte concentration humaine, le Conseil municipal a encore fort à faire pour satisfaire au plus haut niveau les doléances des populations. Le problème de l’accès à l’eau, une vieille doléance, n’est qu’un mauvais souvenir.
Voilà entre autres réalisations qui motivent Moussa Diao à briguer un autre mandat aux prochaines Locales. En effet, il a tiré un bilan «positif» de ses cinq années de gestion. Et il énumère : «La construction de plusieurs barrières, la mise en place d’une plateforme, la réalisation de deux châteaux d’eau.» Des réalisations rendues possibles grâce à l’Etat du Sénégal et le Mca. M. Diao, qui œuvre aussi dans le social, entend sans doute compter sur les jeunes, les femmes, les élèves et les étudiants. Et il a à cœur de réaliser un complexe communal, dont il a obtenu le financement, qui est estimé à un peu plus d’un milliard. Ce chantier en phase de finition comprend 200 cantines, 8 grands magasins, un bloc administratif et une auberge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here