PARTAGER

Guide religieux et homme politique, Chérif Léhibe Aïdara a reçu une attestation de reconnaissance pour ses efforts de soutien à l’école sénégalaise. L’honneur lui est rendu par le ministère de l’Education.

La cérémonie de lancement de la Semaine nationale de l’école de base a aussi été un moment de consécration des personnes actives dans le secteur de l’éducation. Parmi celles-ci, Chérif Léhibe Aïdara, guide religieux et président du mouvement politique Bamtaaré Sénégal qui, aujourd’hui, soutient les actions du chef de l’Etat dans son Programme Sénégal émergent (Pse). L’homme a reçu des mains du ministre de l’Educa­tion une attestation de reconnaissance. M. Aïdara est ainsi honoré pour ses nombreux et loyaux services rendus au secteur éducatif dans la capitale du Fouladou. Soutien aux écoles et établissements publics ou privés dans des manifestations scolaires, accompagnement des clubs ou autres structures scolaires dans des activités pédagogiques, ce sont là quelques-unes des actions de Chérif Léhibe Aïdara à l’endroit de l’école sénégalaise à Kolda. Mieux et avec ses fond propres, l’homme a appuyé des bibliothèques scolaires en manuels, y compris des fournitures scolaires à des moments opportuns.
Considéré comme le parrain des parrains en milieu scolaire, M. Aïdara a toujours était présent aux côtés des élèves et enseignants dans leurs besoins de hisser haut le flambeau de l’éducation. A propos de l’enseignement supérieur, il soutient les étudiants à l’achat de tickets de restauration et améliore leurs conditions d’hébergement. L’hom­me dit avoir agi ainsi par amour pour son pays, mais aussi accompagner et soutenir l’école qui reste toujours le socle du développement. «Une jeunesse instruite et bien éduquée développe facilement un pays», a déclaré Chérif Léhibe Aïdara. Ajoutant que beaucoup de bonnes volontés peuvent faire autant pour aider le pays à se développer.
Le ministre Serigne Mbaye Thiam, qui lui remettait cette distinction, a appelé les uns et les autres à faire autant  dans l’intérêt de tous, car «l’Etat seul ne peut pas tout faire», a-t-il déclaré.
ehcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here