PARTAGER

Les agents des Eaux et forêts de Kolda (Sud) ont saisi 884 billons, 481 charrettes, 218 chevaux, 223 ânes, 12 motos et arrêté plus de 30 personnes entre janvier et le 22 février 2019, a déclaré le lieutenant-colonel Babacar Dione, chef de l’inspection régionale des Eaux et forêts. «De janvier au 22 février, nos éléments ont procédé à l’arrestation de plus de 30 personnes. Dans la nuit de jeudi à vendredi, nous avons mis la main sur 22 personnes dans l’arrondissement de Ndorma, département de Médina Yéro Foula», a-t-il dit jeudi, dans un entretien avec la presse. Selon lui, 9 des personnes arrêtées ont été jugées et condamnées à deux ans de prison et à une amende d’un million de francs assortie d’un million francs de dommages et intérêts. Le lieutenant-colonel Dione explique la recrudescence du trafic de bois dans la région, entre autres motifs, par la levée en Gambie du moratoire interdisant l’exportation de bois vers l’extérieur. «Avec la levée du moratoire en Gambie sur l’interdiction de l’exportation du bois vers l’extérieur de janvier à mars, nous avons constaté la reprise des activités en force des trafiquants dans la région», a-t-il fait savoir. «Vous savez, il y a l’interdiction de la coupe de bois au Sénégal, notamment dans sa partie sud. Il faut savoir également que le trafic international de bois est puni avec 5 à 10 ans d’emprisonnement et une amende entre 5 et 10 millions de francs», a précisé le lieutenant-colonel Dione. Les présumés trafiquants de bois vers la Gambie seront remis aux autorités judiciaires de Kolda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here