PARTAGER

Julien Diatta, directeur de l’école primaire de Ngabito, situé à Koumpentoum, région de Tamba, a vécu une matinée cauchemardesque ce jeudi. Il a été sévèrement malmené par un berger, à qui il a demandé de ne pas faire passer son troupeau de vaches par la cour de son établissement. Lequel a refusé avant de sortir un coupe-coupe de son fourreau pour le lui asséner. L’enseignant s’est retrouvé avec un bras sectionné, la tête ensanglantée. Un véritable supplice.
Aujourd’hui, l’auteur de ces coups est introuvable. Il est actuellement recherché par les pandores. M. Diatta est admis aux soins intensifs à l’Hôpital régional de Tambacounda. Le collectif des syndicats d’enseignants de Koumpentoum, qui condamne cette attaque, a décidé de déclarer le lundi 27 mai journée sans école pour réclamer justice et une meilleure protection des enseignants, notamment dans le monde rural. «Trop c’est trop. Il faut que justice soit faite», réclame Mamadou Diakité, coordonnateur du groupe des syndicats de la localité.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here