PARTAGER

Encadrés par la World vision, cluster de Kounkané (sud du pays), dans le cadre de sa campagne contre les mariages d’enfants, des centaines d’enfants ont marché pour mettre fin aux mariages d’enfants dans le Fouladou et plaidé pour le relèvement de l’âge du mariage à 18 ans.

Jeudi 14 septembre dernier, dans la commune de Kounkané, département de Vélingara, les enfants ont élevé la voix pour sensibiliser autorités religieuses, coutumières, politiques et étatiques, ainsi que les leaders de jeunes et de femmes pour stopper ce qui constitue le principal frein à leur développement personnel : le mariage des enfants. Il s’agit de plusieurs centaines d’enfants, membres de clubs encadrés par la World vision, cluster de Kounkané, préoccupés par leur devenir dans un environnement social hostile à la promotion de tous leurs droits qui ont fait ce plaidoyer. Fatou­mata Baldé, un des porte-paroles, interpellant les parents et les autorités étatiques, a notamment déclaré : «Nous souhaitons qu’il soit mis fin aux mariages des enfants qui constituent un frein à la scolarité, nous privant d’un droit essentiel : celui lié à l’éducation. Sans compter que les mariages précoces ont des conséquences dévastatrices pour la santé des filles épouses. Nous souhaitons que l’Etat du Sénégal fasse respecter tous les textes régionaux et internationaux relatifs à la protection des enfants.» Mieux, a-t-elle poursuivi : «Nous voulons que l’âge du mariage soit porté à 18 ans.»
Ce discours tenu dans la cour de l’école 1 de Kounkané fait suite à une marche des enfants à travers les rues du maire Mohamed Nourou Baldé. Mar­che au cours de laquelle a régné une ambiance sérieuse, mais festive. Avec des enfants qui scandaient des slogans incitant à la protection de tous leurs droits, celui lié particulièrement à l’éducation qui passe par la signature du certificat de décès des mariages avant 18 ans. Les tee-shirts blancs et oranges (couleur de la World vision), de même que les pancartes tenues par les enfants invitaient tous à participer à la campagne «Ensemble pour un Fouladou sans mariage d’enfants».
Crépin Louhoungou, responsable de la World vision, a renseigné que cette manifestation est une initiative des enfants qui ont identifié eux-mêmes plusieurs maux freinant leur plein épanouissement, dont le plus prégnant est les mariages précoces. Il a émis le souhait que parents et autorités étatiques du Sénégal sont réceptifs au message de ces mômes de Kounkané.
A rappeler que cette manifestation est une suite de l’engagement de World vision, pris en juin dernier, de participer pour les 5 prochaines années à la campagne «Ensemble pour un Sénégal sans mariage d’enfants».
akamara@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here