PARTAGER

L’Equipe algérienne est la championne d’Afrique de Kung Fu avec 16 médailles d’Or. Elle surclasse l’Egypte championne d’Afrique en titre. Alors que le Sénégal garde jalousement sa deuxième place.

Les rideaux sont tombés, ce lundi sur la 7e édition des Championnats d’Afrique de Kung Fu, organisée à Thiès et qui a regroupé 13 pays d’Afrique. Le directeur technique national de la Fédération nationale sénégalaise de Kung Fu, Maitre Ousmane Ngom, décerne un satisfecit aux combattants sénégalais qui ont obtenu en tout 19 médailles. Il détaille : «Les médailles en Sanda, c’est-à-dire les combats avec un adversaire, c’est l’équipe de l’Egypte qui s’est classée première avec 7 médailles d’or et trois médailles de bronze, vient le Sénégal en deuxième place avec 5 médailles d’or, 4 médailles d’argent et une médaille de bronze. S’il s’agit maintenant du Tao-lu, c’est-à-dire les combats avec un adversaire imaginaire, c’est l’Equipe d’Algérie qui se place première avec 14 médailles d’or. Et c’est cela qui a fait que l’Algérie a surclassé tous les autres pays avec ses 14 médailles. Et si on compte pour le Sénégal, il a 5 médailles d’or en Tao-lu et 4 médailles d’argent. Le Sénégal se classe ainsi deuxième avec 10 médailles d’or, 8 médailles d’argent et une médaille de bronze. Cela fait 19 médailles.» Et de se réjouir : «Nous n’avons jamais atteint ce résultat depuis que nous participons à des compétitions. Et cela est dû tout simplement à cette belle progression que le Kung Fu sénégalais est en train de connaitre avec l’engouement autour de l’Equipe nationale.» Maitre Ngom donne l’exemple «des Ligues qui se sont cotisées pour contribuer à la réussite de cet événement». De même «l’Equipe nationale s’est battue dans des conditions difficiles, mais malgré tout cela, elle a réussi à surclasser des pays comme l’Egypte, l’Algérie, mais aussi la Tunisie». Pour dire, selon le Dtn, que «le niveau technique est très relevé comparé aux championnats auxquels nous avons assisté depuis des années».

Place aux Championnats du monde en Chine
La page des Championnats d’Afrique ainsi tournée, la Fédération sénégalaise de Kung Fu vise désormais les Cham­pionnats du monde qui se jouerons en octobre en Chine. A sa suite, l’entraineur de l’Equipe nationale Kung Fu Sanda, Maitre Mad Guèye, s’est félicité de la bonne prestation des combattants pour signaler que «depuis que nous jouons au Kung Fu, c’est la première fois que le Sénégal obtient ces résultats». Et d’insister sur la formation des entraineurs et des juges au niveau international. Parce que, s’offusque-t-il, «ce sont les Maghrébins qui occupent toutes les places». Et de souhaiter l’aide de l’Etat pour relever le niveau du Kung Fu avec des formations au niveau international. Mohand Saidi Katia, athlète de l’Equipe nationale algérienne catégorie sénior Tao-lu, s’est félicité, pour sa part, de la position de son équipe qui est classée première dans cette compétition. «C‘est grâce à la coopération entre le Sanda et le Tao-lu que nous avons obtenu 16 médailles d’or», souligne l‘athlète qui a obtenu 4 médailles d’or en Sanda. Il souhaite participer aux Championnats du monde en Chine en 2019 dans l’optique de faire un meilleur résultat.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here