PARTAGER

Moins d’une semaine après son installation, le «Comité national Russie 2018» est déjà à pied d’œuvre. En réunion hier sous la présidence du ministre des Sports, les membres ont opté d’établir le «Village du Sénégal» à Moscou et envisagent une mission de prospection dans les prochains jours, pour entrer dans la phase opérationnelle.

Installé officiellement jeudi dernier par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, le Comité national Russie 2018 ne veut nullement trainer les pieds. Face à l’urgence de mettre sur pied le «Village du Sénégal» en Russie, le ministre des Sports a dirigé hier la première réunion des membres dudit comité hier à l’hôtel Terrou Bi. Une rencontre au cours de laquelle le comité a choisi d’installer le Village du Sénégal dans la capitale russe. «Le Village sera à Moscou. A Kaluga, c’est l’Equipe nationale et la délégation officielle. On ne vend pas la destination Sénégal pour les russes. On la vend au monde. Ce ne sont pas seulement les russes qui seront à Moscou. C’est le monde qui sera en Russie, particulièrement dans la capitale. Il y a les investisseurs, les businessmens. Il y a ceux qui peuvent faire du tourisme», a indiqué le ministre des Sports, vice-président du Comité national Russie 2018. Une deuxième rencontre qui a permis de disposer et de discuter avec les experts des ministères chargés des activités ciblées. Parmi eux, il y a, entre autres, l’Apix, l’Asepex, l’Aspt ou encore la culture.
Après avoir fait le tour, les membres du comité, avec la présence du ministre d’Etat, Abdou Fall, ont finalement décidé de se diviser en plusieurs commissions qui seront chargées «d’élaborer les contenues du Village Sénégal». Des commissions présidées par des experts en la matière. Sur ce chapitre, a informé le ministre, «le Docteur Malick Diop travaillera avec les différentes agences pour offrir une plateforme qui sera utilisée par les différents secteurs, dans l’unité. Il ne s’agit pas de permettre à tout un chacun d’organiser ce qu’il veut. Il y aura un document de base, un cadrage qui permettra à tout un chacun de pouvoir se mouvoir».
A la fin des travaux de la journée d’hier, un produit sera proposé ce vendredi par les différentes commissions pour enfin quitter la phase théorique et aller vers la pratique. A ce sujet, poursuit le ministre, «les missions seront en Russie et nous allons entrer dans la phase opérationnelle». Face à l’urgence, le comité est en contact permanent avec l’ambassadeur du Sénégal en Russie qui assure le suivi sur place. «Il faut comprendre que ce n’est pas seulement le Sénégal qui veut vendre sa destination. D’autres pays sont dans la chose. C’est pourquoi, nous nous sommes dit qu’il faut aller vite. C’est extrêmement important de travailler avec des experts en la matière. On ne perd pas de temps en réalité», souligne Matar Ba.
Si la taille de la délégation n’est pas encore définie, le ministre précise que «c’est le budget qui va la déterminer». Dans un souci d’impliquer toute la population, le comité prévoit de véhiculer au quotidien et cela durant toute la durée de participation de l’Equipe nationale, toutes les informations sur place.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here