PARTAGER

Vainqueur du Brésil (2-1), la Belgique s’est qualifiée ce vendredi pour les demi-finales de la Coupe du monde. Elle y retrouvera l’Equi­pe de France, tombeuse de l’Uruguay (2-0).

Pour la deuxième fois de son histoire, après le Mondial 1986, la Belgique va retrouver le dernier carré d’une Coupe du monde. Il y a deux ans, en France, les Diables Rouges étaient attendus comme de potentiels vainqueurs. Ils avaient été piteusement sortis en quarts par le Pays de Galles (3-1). Cette année, en Russie, la Belgique était de nouveau placée parmi les outsiders. Elle a répondu aux attentes en sortant le Brésil, ce vendredi, avec brio et retrouvera la France en demi mardi soir, à Saint-Pétersbourg.
Les Belges, qui ont majoritairement laissé le ballon à leur adversaire (41% de possession), ont puni les Brésiliens sur coup de pied arrêté et en contre. Avec un Courtois en grande forme (voir par ailleurs), un Lukaku sur-motivé ou encore un De Bruyne inspiré, ils ont fait très mal à un Brésil en manque d’efficacité et privé de Casemiro, suspendu, dans l’entrejeu.
La première mi-temps a été spectaculaire avec de nombreuses occasions des deux côtés. Il n’y a pas eu de round d’observation et dès la deuxième minute, De Bruyne a décoché la première frappe. Six minutes plus tard, Thiago Silva a cru ouvrir le score quand le ballon est retombé sur sa cuisse après un corner de Neymar. Le contre, rondement mené par Lukaku, a été conclu par une frappe non cadrée de Chadli.
Les spectateurs de la Kazan Arena n’avaient même pas eu le temps de reprendre leur souffle quand Fernandinho a marqué contre son camp à la suite d’un corner de Hazard dévié par Kompany (13e). Ce but a obligé le Brésil à repasser à l’attaque pour égaliser rapidement. Le centre de Willian a été détourné par Courtois (15e), Jesus n’a pas pu reprendre une offrande de Neymar (15e), Coutinho a vu sa frappe captée sans difficulté par Courtois (19e), puis le tir lointain de Marcelo a été détourné par le portier belge (26e). A la demi-heure de jeu, Lukaku s’est offert une percée plein axe, puis a servi De Bruyne pour le deuxième but de la Belgique (31e), celui du break.
Le Brésil, assommé, a tenté de revenir par Gabriel Jesus (36e), Willian (36e) et Coutinho (37e), mais les Belge sont rentrés aux vestiaires avec deux buts d’avance après une ultime tentative de De Bruyne sur coup franc détourné par Alisson (41e). Les deux premiers changements de Tite après la pause n’ont rien apporté. Firmino qui a pris la place de Willian a été fantomatique hormis une frappe à la 78e quand Douglas Costa, entré à la place de Gabriel Jesus, s’est montré davantage sans être plus efficace (62e, 71e, 75e). Le troisième changement, de Paulinho par Renato Augusto, a payé puisque le joueur du Corinthians a relancé le Brésil, profitant d’un service parfait de Coutinho (75e). Neymar, décevant lors de cette rencontre, a eu la balle de match, mais Courtois, le héros du match, a sorti sa frappe d’une superbe parade (90e+4).
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here