PARTAGER

Alors que des associations des étudiants leur reprochaient d’avoir accepté l’invitation du président de la République sans en avoir informé la Coordination nationale des étudiants du Sénégal (Cnes), la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) a décidé de donner sa version des faits. Dans un communiqué laconique, ladite coordination précise qu’elle «a été reçue de manière informelle par le président de la République». Dans son communiqué, la Coordination des étudiants de Saint-Louis informe que cette rencontre portait essentiellement sur la présentation des condoléances par le chef de l’Etat et leur version des faits sur les évènements ayant conduit à la mort de Fallou Sène. Ainsi, les membres de cette association informent qu’ils n’ont entrepris lors de cette rencontre aucune «discussion relative à la plateforme nationale». Rappelant son appartenance à la Coordina­tion nationale des étudiants du Sénégal, la Cesl informe qu’une rencontre est prévue lundi prochain entre le président de la République et la Coordination nationale. La Cesl renouvelle «sa franche collaboration avec les autres universités et réitère son engagement et sa disponibilité à la cause de l’étudiant». De même, elle souligne qu’elle va «rester catégorique sur sa position (justice pour Mouhamadou Fallou Sène et départ des ministres impliqués)». Par ailleurs, la Cesl a demandé aux amicales de se concentrer sur la marche pacifique qu’ils vont tenir demain.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here