PARTAGER

La chloroquine susciterait un espoir dans la guerre contre le Covid 19 dans le monde. C’est la position du Pr Didier Raoult, persuadé de l’efficacité de ce médicament antipaludique pour traiter le coronavirus qui est en train de faire des ravages dans le monde. Dans une interview parue hier dans le quotidien français Le Parisien, l’infectiologue de Marseille «juge immoral de ne pas administrer la chloroquine aux malades du Covid-19 dès maintenant».
Seulement, cette position sur la chloroquine divise les spécialistes de la santé. Beaucoup d’entre eux émettent des réserves concernant l’efficacité de ce traitement. Une position qui semble mettre en colère le Pr Raoult. A ce propos, il soutient dans l’entretien : «Je suis un scientifique et je réfléchis comme un scientifique avec des éléments vérifiables. J’ai produit plus de données en maladies infectieuses que n’importe qui au monde. Je suis un docteur, je vois des malades. J’ai 75 patients hospitalisés, 600 consultations par jour. J’ai fait une étude scientifique sur la chloroquine et les virus il y a treize ans qui a été publiée.»
Poursuivant ses explications, le médecin ajoute : «Depuis, quatre autres études d’autres auteurs ont montré que le coronavirus était sensible à la chloroquine. Tout cela n’est pas une nouveauté.»
Il est noté que malgré ces différentes sorties sur l’espoir que suscite la chloroquine, certains demandent des études plus poussées pour prouver son efficacité. Au Sénégal, c’est le cas du Pr Daouda Ndiaye, directeur du service de parasitologie de l’hôpital Le Dantec. Selon lui, il y a des essais sur la chloroquine en Chine et dans des pays en Europe mais il n’est pas encore dit que ce médicament «tue le virus». Dans un entretien accordé à Walf.net, le Pr Ndiaye informe qu’«au niveau de l’homme, jusqu’à présent, il n’y a pas de preuves formelles». A ce sujet, il souligne : «Effectivement, la chloroquine a beaucoup aidé dans la prise en charge, mais est-ce qu’on peut aller jusqu’à dire que la chloroquine est le médicament pour tuer le virus ou pour la prévention ? Ça, c’est aller très loin. Pour le moment, ce sont des essais cliniques qu’ils ont faits.» Même si l’efficacité de ce médicament est en train de diviser le monde scientifique, des pays sont en train de se préparer à l’utiliser. Aux Etats-Unis, la chloroquine a été approuvée pour être testée comme traitement contre le coronavirus.
Au Maroc, le ministère de la Santé a réquisitionné l’intégralité du stock de Nivaquine de Sanofi Maroc, un laboratoire producteur de cet antipaludique. Concernant la France, lors d’une conférence de presse hier, le ministre de la Santé, Olivier Veran, a déclaré que «le Haut conseil de santé publique recommande de ne pas l’utiliser, sauf pour des formes graves».
Dans notre pays, certains font savoir que des gens sont en train de s’approvisionner en chloroquine. Une chose que les médecins demandent d’éviter parce que ce serait de l’automédication dangereuse pour la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here