PARTAGER

Dix ans aux affaires, il s’est constitué un joli carnet d’adresses. Et voilà qu’on apprend qu’il s’en servait pour des missions peu recommandables, comme entre autres, la corruption des chefs d’Etat du continent. Cheikh Tidiane Gadio a, dans sa chute aux Etats-Unis, fracassé les rêves de ceux qui le prenaient pour exemple. Un si grand chantre du Panafricanisme et de la Renaissance de l’Afrique ! Le pourfendeur de Macky Sall ! Pensez donc, il ne pouvait qu’être vertueux ! Sans doute. Jusqu’à ce qu’il ait vu les millions des Chinois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here