PARTAGER

L’augmentation du nombre de députés est un scandale. C’est l’analyse faite par Sàmm li nu Bokk/Alternative solidaire (Slb/­A’S) du vote de cette loi. Dans un communiqué, les leaders de cette sous-coalition de Manko wattu senegaal soutiennent que l’As­semblée nationale, «loin comme d’habitude des vraies préoccupations des populations des villes et des campagnes, vient encore de s’illustrer de façon scandaleuse en décidant de voter le projet de loi portant le nombre de députés de 150 à 165». Non convaincus par les raisons avancées par la majorité, Moussa Touré, Ous­mane Sonko et Cie qualifient de «fallacieux le prétexte d’assurer la représentation des Séné­ga­lais(es) de la diaspora au sein de cette institution».
Par ailleurs, parlant du discours de fin d’année du président de la République, Slb/A’S constate le «silence éloquent» de Macky Sall sur le bilan du «faux référendum» et des «multiples problèmes soulevés» par les prochaines Législatives. Ce qui, souligne-t-on, indique «sa volonté constante de trancher de façon unilatérale et autoritaire les contentieux politiques». Alors que, rappellent M. Touré et Cie, en matière électorale, «la définition consensuelle des règles du jeu démocratique aurait dû être systématique».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here