PARTAGER

Les éleveurs de la commune de Bonconto crient leur désarroi. Jeudi passé, ils ont organisé un grand rassemblement dans le chef-lieu de commune pour dénoncer le redéploiement dans la commune de Sinthiang Koundara du chef de poste vétérinaire de la localité. Ousmane Baldé, président de la Maison des éleveurs de la commune de Bonconto, dit : «Comment peut-on laisser une population d’éleveurs si importante sans agent vétérinaire ? Tous les jours, des cas de maladies se présentent au cheptel. Il arrive que des éleveurs abattent un animal mourant, destiné à la consommation humaine sans auparavant le faire consulter et en avoir l’autorisation par un agent spécialisé. C’est un scandale. Nous voulons qu’on nous ramène notre agent, à défaut de nous affecter un autre.» Un autre éleveur crie leur galère : «Pour un ou deux animaux affectés par une pathologie, il faut faire 25 km pour les conduire à Vélingara. Ce n’est pas encourageant.» Pour ces citoyens de cette commune au centre-est du département de Vélingara, «c’est vers une asphyxie économique qu’on nous mène. C’est l’élevage qui soutient toutes les autres activités du terroir : l’agriculture, les cérémonies familiales, la scolarité des enfants. Négliger ce secteur, c’est nous tuer à petit feu». Interrogé, le patron du Service départemental de l’élevage dit qu’il ne s’agit nullement d’un scandale. Le Dr Alioune Guèye explique : «L’agent vétérinaire n’a pas été retiré. Il a simplement été redéployé à Sinthiang Koundara par le sous-préfet à ma demande. Il assure le service dans les 2 localités. Sinthiang qui est un poste stratégique n’a pas d’agent vétérinaire depuis 3 ans.» L’inspecteur départemental des Services vétérinaires de poursuivre : «En vérité, c’est dû à un insuffisance de personnel. Il y a juste 6 agents vétérinaires pour tout le département. Chacune des 14 communes ne peut pas avoir son agent. Le cas n’est pas spécifique à Bonconto. Les communes de Némataba et Saré Coly se relaient un même agent. C’est le cas pour Wassadou et Kounkané.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here