PARTAGER

La contamination communautaire : C’est la nouveauté qui a été notée samedi dans la transmission du Covid-19 au Sénégal. Sur les 9 cas enregistrés samedi, les 3 sont issus de cette contamination. Une situation qui devient sérieuse parce que désormais elle peut se faire à tout moment avec des personnes pouvant être infectées sans être sur la liste des suspects. Hier, 11 nouveaux cas ont été enregistrés, portant le bilan à 62 sous traitement.

Le nombre de personnes atteintes de coronavirus continue d’augmenter au Sénégal. Hier, 11 nouveaux cas se sont ajoutés à la liste des personnes contaminées. Selon le directeur de Cabinet du ministre de la Santé qui a fait le point de la situation hier, sur 85 tests effectués, 11 sont revenus positifs. D’après Dr Aloyse Diouf, les 6 sont des cas importés et les 5 autres des cas contacts. Le bilan actuel au Sénégal est de 67 cas positifs dont 5 guéris et 62 sous traitement. Samedi, une nouvelle étape dans la transmission du coronavirus avait été franchie avec 3 cas de contamination communautaire sur les 9 qui ont été enregistrés. Jusque-là, les cas notés étaient soit importés soit des personnes en contact avec des porteurs du virus. Une contamination communautaire se produit, selon les spécialistes de la santé, «lorsqu’une personne contracte le coronavirus d’une source inconnue», c’est-à-dire que la personne «n’a pas voyagé récemment et n’a pas eu, à sa connaissance, de contact avec une personne déclarée positive». Sur Seneweb, Pr Daouda Ndiaye a insisté sur la gravité de la situation avec l’évolution dans la transmission du virus. «Quand on arrive à ce stade, il faut dire que la situation est très sérieuse. On est aujourd’hui dans un pays où la confirmation de cas et la contamination peuvent se faire en tout moment. Il faut noter que des personnes peuvent être infectées sans pour autant être entre les mailles des personnes suspectes», a-t-il déclaré sur le site d’information. D’après Pr Ndiaye, «nous sommes tous potentiellement des personnes qui hébergent des gens vivant avec la maladie du coronavirus sans le savoir». Il appelle ainsi à renforcer les mesures préventives car, selon lui, «quand on est en dehors de sa maison, il faut être conscient que toute personne peut être source de contamination». La gravité de la situation pouvait se sentir aussi sur le ton et la posture du ministre de la Santé samedi lorsqu’il faisait le point sur la situation. Voix grave, masque couvrant le nez et la bouche, Abdoulaye Diouf Sarr avait encore insisté sur le respect strict des mesures prises par les autorités. Le ministre a aussi multiplié les sorties sur la chaîne de télévision publique Rts. En 24h, il en a fait 3 au journal télévisé de 20h, une déclaration en wolof et une autre à l’émission «Point de vue» du dimanche. Lors de cette émission, Abdou­laye Diouf Sarr a fait savoir que «la situation est très sérieuse». Dans la même veine, il a souligné qu’il «ne faut ménager aucun dispositif de protection de la population sénégalaise». Il faut noter qu’en plus de Dakar, Mbour, Touba, des localités comme Saint-Louis, Ziguinchor et Thiès ont enregistré des cas.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here