PARTAGER

La Commission  orientations et stratégies Cos/M23 constate une situation «alarmante» et «catastrophique» de la justice et de l’Assemblée nationale. Dans un communiqué, elle estime que ces deux institutions sont «prises  en otage» par le pouvoir en place qui est «en train d’offrir un des visages les plus lamentables et sombres de notre histoire politique». En particulier, Ab­dourahmane Sow et ses camarades considèrent que la levée de l’immunité parlementaire du député Khalifa Ababacar Sall «n’est en réalité qu’un épisode de plus dans la mise à mort du secteur judiciaire sénégalais, orchestrée par le Président Macky Sall et son pouvoir pour des intérêts crypto personnels». La Cos/M23 relève des «incongruités et incohérences qui ont jalonné la gestion de ce dossier». Elle ajoute : «La violation du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, portant sur le statut du député, les déclarations du ministre de la Justice sortant, Monsieur Sidiki Kaba, sur l’immunité parlementaire de Monsieur Khalifa Ababacar Sall, le refus en premier lieu du procureur de la République de respecter les dispositions légales en refusant à Monsieur Sall l’immunité parlementaire sont assez édifiants sur les soubassements politiciens de cette affaire.»
Cette structure issue du M23 rappelle que le pouvoir en place n’en est pas à «son coup d’essai». Elle constate que nombre de dossiers ont été traités sous l’ère Macky Sall, «soit dans la complaisance et la légèreté, soit dans la violation manifeste des dispositions constitutionnelles et réglementaires». Elle cite, entre autres, «le fonctionnement incongru de la Crei, le silence lourd de la justice sur l’affaire Petro Tim ou encore les rapports de l’Ige sur la Sar». En conséquence, M. Sow et Cie invitent à «l’union des forces contre l’incurie et la dictature du pouvoir en place», recommande «la retrouvaille solennelle de toutes les forces vives de la Nation, sans distinction aucune, pour mettre fin à ces pratiques machiavéliques».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here