PARTAGER

Podor fait partie sans doute de ces départements qui seront très suivis dimanche prochain. Si son maire Aïssata Tall Sall reste maître de la commune, elle aura la délicate tâche d’y creuser l’écart pour espérer mettre en ballotage Benno bokk yaakaar (Bby). Mais attention, Osez l’avenir devra d’abord effacer les six «petites» voix de différence devant Racine Sy aux Locales de 2014 puisque c’était, il faut le dire, une victoire sur le fil au point d’être tranchée par la justice. Qu’elle soit tête de liste nationale de sa coalition ne devrait pas en principe être une mise en parenthèse de ses ambitions de garder au moins la commune. C’est sa vie et surtout sa survie politique, après avoir décidé d’«Osez l’avenir» seule. C’est avec ces Législatives, qui sont un véritable championnat, qu’elle pourrait espérer une qualification à la Présidentielle de 2019. Perdre le département serait le moindre mal pour elle. Mais perdre la commune serait synonyme d’une mort programmée. Même si, en tant que candidate sur la Nationale, elle pourrait retourner à l’Assemblée. A Podor, Osez l’avenir a marqué un gros coup en recrutant un responsable de l’Apr proche de Mbaye Ndiaye, Thiaye Diaby, pour diriger la Départementale. Mais cette investiture (ou investissement) aura-t-elle un retour ? Les Podorois voteront, en revanche, moins pour la tête de liste départementale que pour le leader de la coalition et leur maire. C’est valable ailleurs.
De l’autre côté, même si Racine Sy n’est pas candidat cette fois-ci, sa détermination à déboulonner Aïssata Tall Sall reste intacte. C’est un air de revanche qui se joue dans la commune, ensuite dans le département. Sur la base des précédentes élections, la coalition au pouvoir est imbattable dans le département avec son armée de ministres, directeurs, Pca, maires et autres qui surveillent jalousement leur base. Mais avec le coordonnateur départemental de l’Apr, Abdoulaye Daouda Diallo, et d’autres responsables de Bby, même une victoire serrée sur Osez l’avenir pourrait tout changer. Encore que dans le Fouta, Podor et Matam se disputent le trophée du département qui enregistre le plus de voix.
Il faut souligner cependant que les querelles intestines entre Apéristes pourraient aussi jouer en faveur de la «Lionne de Podor». En effet, le choix de Cheikh Oumar Anne comme tête de liste départementale de la coalition au pouvoir ne fait pas l’unanimité. Et d’ailleurs, il n’y a pas qu’Osez l’avenir comme adversaire de Bby. La Coalition gagnante/Wattu senegaal a encore un réservoir électoral quoique depuis la chute de Abdoulaye Wade, sa principale composante, le Pds, y a beaucoup perdu. Sa tête de liste départementale, Astel Sall, entend jouer les arbitres tout comme Manko taxawu senegaal dirigée par Cheikh Tidiane Ly qui tisse tranquillement sa toile. Et l’on verra si l’Ipd de Ibrahima Abou Nguette ou Bamtaaré de Amadou Kane Diallo feraient une petite surprise aux favoris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here