PARTAGER

35 listes seront en compétition pour les Législatives du 30 juillet pour lesquelles 242 mille 939 électeurs sont attendus dans les 436 bureaux répartis sur 96 centres de vote. Benno bokk yaakaar part logiquement favorite.  Mis à part la commune de Rufisque Ouest, bastion du maire Alioune Mar, tête de liste départementale de la Coalition gagnante/Wattu senegaal, toutes les onze autres communes du département sont en fait dans l’escarcelle de la mouvance présidentielle. A Rufisque nord du maire Mame Oumar Mané, lieutenant de Badara Mamaya Sène de l’Alliance républicaine pour la citoyenneté (Arc), Yène du socialiste Gorgui Ciss et Rufisque Est du nouveau transhumant Boubacar Albé Ndoye se greffent les autres communes toutes dirigées par des responsables de l’Alliance pour la République (Apr). Mieux encore, le département pourrait se retrouver avec 4 députés en cas de victoire. Souleymane Ndoye, député sortant et Adama Kadame, une militante du Ps à Yène, portent la départementale tandis que Seydou Diouf leader du Ppc et Ndiagne Diop respectivement 17ème et 27ème sur la liste nationale ont toutes les chances de passer. Inscrit à la 47ème place sur la liste nationale de Wattu senegaal, le maire Daouda et ses proches refusent de participer à la campagne de sa coalition de son côté. Ce qui, en perspective, offre un boulevard victorieux face à une opposition dont les deux plus représentatifs, Wattu senegaal de Abdoulaye Wade et Manko taxawu senegaal de Khalifa Sall n’ont jusque-là pas démontré quelque chose pouvant présager d’une lutte farouche. Pour autant les deux coalitions dirigées respectivement par Alioune Mar et Oumar Cissé du mouvement Vision Rufisque vont se défendre jusqu’au bout. Dans leur pêche aux voix, elles pourront cependant surfer sur un mécontentement populaire assez répandu à travers le département. Si, en effet, des projets d’envergure financés à hauteur de plusieurs centaines de milliards comme les pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose ou encore le Port minéralier de Bargny et le projet Promoville à Rufisque ville sont en cours de réalisation dans le département, la protestation populaire monte tout de même dans divers coins. A Bargny, il y a le rejet par la population de la centrale à charbon imposée par l’Etat. A Tivaouane Peul, la destruction de plusieurs constructions n’est pas encore digérée par les propriétaires. Et à Rufisque ville, les jeunes ont rouspété encore contre la fermeture du stade Ngalandou depuis 2011 pour des travaux qui peinent toujours à être achevés. Les populations ont régulièrement menacé de faire entendre leurs voix par les urnes.
Par ailleurs, des jeunes auront l’occasion de se mesurer aux grosses pointures. Ils ne sont pas à chercher dans le trio des favoris mais vont faire leur baptême du feu dans ce type de compétition. Il s’agit de Alioune Badara Diack du mouvement Pencum Ten­guedj, tête de liste de la coalition Leeral de Me El Hadj Diouf, Ababacar Sadikh Ndoye 3ème sur la liste nationale de M2R, Marième Diallo sur la 17ème place de la coalition Osez l’ave­nir de Me Aïssata Tall Sall et Bara Diouf du Mrds, candidat sur la liste que dirige Ousmane Sonko.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here