PARTAGER

La Fédération du Parti démocratique sénégalais de France constate que le processus électoral en cours au Sénégal et à l’étranger est émaillé de «lenteurs, d’irrégularités, de manipulations, de fraudes et de pratiques contraires aux valeurs démocratiques». Elle y voit une façon, pour le Président Macky Sall, de «se maintenir au pouvoir par la fraude et le vol». Les Libéraux de France considèrent, dans un communiqué, que cette situation est «inacceptable» et appellent tous les partis politiques et les mouvements citoyens de l’opposition, à procéder à une liste commune aux Législatives, comme l’a suggéré Abdoulaye Wade. Leur chargé de communication estime que cette unité est «le seul moyen de faire face au régime de Macky Sall» et de garantir «une majorité qualifiée qui permettra à la nouvelle législature de déclencher une nouvelle alternative à la politique chaotique et désastreuse de Macky Sall». Ibrahima Diop et ses camarades réitèrent leur fidélité à Wade et son fils, Karim dont la candidature à la Prési­dentielle de 2019 «assurera un retour du Pds aux affaires et donnera aux Sénégalais un espoir collectif d’un changement possible et nécessaire».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here