PARTAGER

BARCA : Le huis clos, un signe de protestation
Le Fc Barcelone risquait un retrait de trois points et une défaite sur tapis vert en cas de refus unilatéral de jouer contre Las Palmas dimanche (16h15), au Camp Nou. Faute d’avoir obtenu de la Ligue espagnole un report du match, il a finalement décrété le huis clos 25 minutes avant le coup d’envoi. Il s’agissait, selon son président Josep Maria Bartomeu, de montrer sa préoccupation face aux heurts entre policiers et partisans du référendum sur l’autodétermination de la Catalogne, qui ont fait au moins 91 blessés dimanche. «Nous ne faisons pas cela par sécurité parce que la sécurité était garantie, a déclaré Bartomeu au micro de beIN Sports Espage. Nous sommes très préoccupés et très peinés par ce qui est en train de se passer et c’est pour cela que nous avons décidé, au lieu d’annuler le match -ce que nous voulions tous-, de le jouer de manière exceptionnelle, c’est-à-dire sans public et à huis clos. Nous sommes très préoccupés par la situation et nous apportons notre soutien à tous ceux qui subissent ces entraves à la liberté d’expression.»
LIGUE 1 : Effondrement d’une barrière pendant Amiens-Lille
Alors que Fodé Ballo-Touré se dirigeait vers le kop du Losc après son but, les fans nordistes se sont rués comme un seul homme sur le grillage séparant la tribune latérale de la pelouse. Des dizaines d’entre eux se sont retrouvés sur le sol après une chute d’1,5m puis écrasés par leurs camarades. Le match a aussitôt été interrompu, à la 16e minute, par l’arbitre Thomas Leonard qui a renvoyé les deux formations aux vestiaires. Une scène de confusion a alors suivi, des soigneurs de la Croix-Rouge et des pompiers prodiguant les premiers soins aux blessés, devant les Crs sur la pelouse. Des supporters ont été évacués et cinq de ces 29 blessés sont actuellement dans un état grave. Des chants contre Amiens sont aussi venus du parcage lillois, et des Amiénois ont répliqué par des sifflets. Le stade de la Licorne d’Amiens connaît des travaux de rénovation, et la tribune latérale face à celle de l’incident est d’ailleurs fermée pour réfection. Lille disputait une rencontre à enjeux chez son voisin picard, et devait gagner pour se relancer. Le match ne reprendra évidemment pas vu la gravité des événements.
PENALTYGATE : Le père de Neymar se livre
Dans un entretien exclusif à Telefoot ce dimanche matin, Neymar Senior, le père de l’attaquant du Psg, est revenu sur l’affaire du penaltygate. Selon lui, la chamaillerie entre Cavani et son fils pour tirer le coup de pied arrêté contre Lyon (2-0) est insignifiante : «La polémique avec Cavani est exagérée. Ce sont de grands joueurs et on a vu contre le Bayern qu’il n’y avait aucun problème. Les proportions qu’a prises cette affaire ont été amplifiées.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here