PARTAGER

Gianni Infantino, le président de la Fifa, a expliqué dans le journal allemand Aargauer Zeitung qu’il n’était pas intéressé par une «Superligue» européenne au milieu des informations selon lesquelles certains clubs d’élite étaient en pourparlers pour organiser une compétition séparatiste avec le soutien de l’institution mondiale du football.
Infantino a déclaré que la Fifa était concentrée sur le succès de la Coupe du monde des clubs remaniée, qui comprendra 24 équipes et se tiendra pour la première fois en Chine en 2022.
«En tant que président de la Fifa, je m’intéresse à la Coupe du monde des clubs, pas à la «Superligue», a-t-il déclaré. Pour moi, il ne s’agit pas du Bayern Munich contre Liverpool, mais du Bayern contre Boca Juniors. Liverpool a 180 millions de fans dans le monde. Flamengo a 40 millions de fans et 39 millions d’entre eux sont au Brésil. Liverpool a peut-être 5 millions de fans en Angleterre et 175 millions de fans dans le monde», a-t-il ajouté.
Le président du Bayern Munich, Karl-Heinz Rum­menigge, a confirmé mercredi soir à Sky qu’il «n’était pas encore au courant des plans». Lors d’une conversation téléphonique avec le président de l’Uefa, Aleksander Ceferin, Rummenigge avait indiqué qu’il était «très heureux de l’actuelle Ligue des Champions».
La nouvelle Coupe du monde des clubs, dont le nombre de clubs a été porté à 24, devrait normalement avoir lieu l’été prochain en Chine. Cependant, le report de la Coupe du monde en raison de la pandémie de Covid-19 à l’été 2021 a mis ces plans en veilleuse. Pour l’instant, il n’y a pas de nouvelle date pour l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here