PARTAGER
Souleymane Guèye Cissé, coordonnateur Ld-debout.

«Le parrainage représente une mesure tout aussi porteuse de risques que celle du quart bloquant qui nous avait conduits aux manifestations du 23 juin 2011.» C’est la lecture de la Ld-Debout qui, dans un communiqué, qualifie le système de «farce». Réunis en Secrétariat exécutif national (Sen), Souleymane Guèye Cissé et ses camarades ajoutent : «Cette mesure dangereuse ne saurait en aucun cas être un moyen de limitation des candidatures. Elle pourrait plutôt être une ouverture à la prolifération de l’achat de conscience dans un espace politique déjà très corrompu. Mais surtout, elle n’aura pour effet certain que de participer à davantage accroître la tension politique et préparer les conditions d’une crise politique pré et post-électorale.» La Ld-Debout appelle donc tous ses militants et sympathisants à «se mobiliser autour des forces patriotiques pour la sauvegarde et le renforcement des acquis démocratiques de notre pays».
La Ld-Debout condamne, par ailleurs, les rapts et assassinats d’enfants qui sont, à ses yeux, un «phénomène criminel qui commence à perdurer sans qu’aucune solution ne lui soit trouvée». Sous ce rapport, elle invite le gouvernement, «seul garant de la sécurité des citoyens, à prendre les mesures idoines pour mettre un terme définitif à cette ignominie qui terrorise toutes les familles» et appelle aussi les populations «à plus de vigilance pour la sécurité de nos enfants». Tout comme ces ex-membres de la Ligue démocratique exhortent l’Etat à «respecter les accords signés avec les syndicats, à poursuivre et finaliser les négociations en particulier avec les enseignants pour sauver l’année scolaire».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here