PARTAGER

L’heure est à la professionnalisation du secteur des arts. Le projet de loi sur le Statut de l’artiste, adopté en Conseil des ministres, est dans le circuit pour son vote. En attendant la prochaine session de l’Assem­blée nationale, l’Association des métiers de la musique du Sénégal (Ams) anticipe sur l’adoption par les députés de ce texte de loi. C’est dans cette optique que l’Ams organise depuis hier un séminaire de trois jours sur la technique d’information sur les opportunités et avantages de la mise en place d’un Guichet unique du spectacle (Gus). Celui-ci est un dispositif de simplification administrative permettant d’effectuer les déclarations et le paiement des cotisations sociales pour le compte des artistes. «Nous sommes en marge d’un projet de loi sur le Statut de l’artiste, qui est en gestation depuis 2013 et finalement adopté en Conseil des ministres et qui sera à l’Assemblée nationale. Dans le Statut de l’artiste, il est prévu une présomption salariale, entre autres, et la prise en charge de la sécurité sociale. Les artistes ont plusieurs employeurs. Ils ne sont pas des salariés comme les autres. Comment allons-nous comptabiliser les heures de travail pour obtenir un bulletin de salaire à la fin du mois ? Un prélèvement à la source pour la fiscalité et les cotisations sociales sont aussi prévus», a expliqué Daniel Gomes, président de l’Ams, pour souligner la nécessité d’une création et d’une bonne gestion d’un Guichet unique du spectacle qui va permettre, par une déclaration, de réaliser un contrat de travail, la déclaration des données annuelles sociales, l’attestation et le certificat d’emploi. Ainsi, le Gus sera utilisé lors de l’embauche d’artistes et/ou de techniciens sous contrat à durée déterminée qui concourent à la réalisation d’un spectacle vivant (spectacle en présence d’un public, sans limitation du nombre de représentations).
«Cet atelier a pour but de voir ce qui peut être fait en marge. C’est pourquoi nous nous inspirons de ce qui se fait le mieux pour l’adapter à nos réalités. On est en train de voir la meilleure articulation du Guichet unique au spectacle qui va servir à collecter toutes les cotisations pour les reverser aux différentes caisses. Au sortir, une feuille de route va s’atteler à exposer la façon dont le guichet sera créé et géré», a détaillé le président de l’Ams.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here