PARTAGER

«StarTimes n’est pas venue pour concurrencer des opérateurs sénégalais.» Selon Gallo Baldé, assistant du directeur de StarTimes Sénégal, elle apporte une «contribution positive et durable dans le marché sénégalais de la télévision par satellite». D’après Anaïs Feng, directrice marketing de la structure à Dakar, StarTimes a équipé durant l’été «300 villages dans tout le pays» pour leur permettre d’accéder «à la télévision par satellite dans le cadre d’un projet de coopération sino-sénégalaise». «Chacune des communes a reçu deux projecteurs et un téléviseur numérique équipés de système d’alimentation solaire et installés dans les zones publiques. Et 6 000 familles de ces villages se voient offrir des kits complets de réception satellitaire. Cela, pour les aider à sortir de leur isolement en leur offrant une fenêtre sur le monde. Dans le même temps, StarTimes formait 660 techniciens pour assurer l’entretien du projet», explique la multinationale chinoise. Elle ajoute : «En matière de télévision par satellite, StarTimes apporte une réelle plus-value au consommateur sénégalais et veille en effet à proposer des contenus riches et variés à des tarifs abordables pour toutes les familles.» En signant le 2 novembre dernier un partenariat avec la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), StarTimes rappelle qu’elle «s’engage à accompagner pendant 10 ans le football sénégalais qui pourra ainsi se développer dans la sérénité». Elle apporte «financements, infrastructures et surtout visibilité via la création d’une chaîne dédiée à la Ligue 1, Life Tv, qui permet aux Sénégalais de tout le pays de suivre enfin leur championnat à la télévision», qui ravit les dirigeants du football sénégalais. «Quelques mois à peine après l’obtention de sa convention d’Etat, StarTimes s’est donc révélée être pour le Sénégal un partenaire fiable et pour les consommateurs une alternative attractive», avance la multinationale.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here