PARTAGER

Certains n’ont retenu que les images de flics brutalisant des récalcitrants du premier jour du couvre-feu. La police, qui a constaté dans ses «rangs des interventions excessives dans la nuit du 24 au 25 mars 2020», a puni les éléments fautifs «avec toute la rigueur qui s’impose». En revanche, elle a regretté «des comportements aux antipodes de la citoyenneté adoptés par certaines personnes qui ne sont pas abstenues de braver les interdictions et restrictions édictées par les mesures prises par les autorités étatiques».
Dans son communiqué d’hier, le Bureau des relations publiques de la Police nationale s’est félicité de son déploiement en mettant en place «d’importants moyens humains et matériels sur l’ensemble du territoire national» pour faire respecter cette mesure. «Le dispositif sécuritaire est visible sur les principaux carrefours, au niveau des installations stratégiques et, se traduit par des patrouilles sur l’ensemble de la zone de compétence de la Police nationale», qui «en appelle au sens de responsabilité de chacun afin que la loi soit respectée par tout le monde».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here