PARTAGER

L’incarcération de Idrissa Seck au commissariat du 4ème de la Médina cause des désagrément à l’hôpital Abbas Ndao. En effet les partisans du leader de Rewmi se sont regroupés aux abords de l’hôpital pour manifester. Une situation que la police n’entend pas laisser perdurer. A coup de gaz lacrymogènes, les forces de l’ordre tentent de disperser la foule. Mais rien n’y fait, les manifestants reviennent sur leurs pas.

Cette tension n’arrange pas les travailleurs de Abbas Ndao. Arona Diop, leur porte parole, s’en explique : « Les gaz lacrymogènes ne sont pas bons pour les personnes à plus forte raison pour les malades. Nous en avons même reçu». Arona Diop demande le transfert de Idrissa Seck pour la tranquillité des patients.

A la rédaction de ces lignes, la police continuent à mater la foule. Même si, Arona Diop soutient « avoir parlé avec le commissaire » qui lui « a rassuré » des gaz lacrymogènes continuent à être tirés sur la foule.

Idrissa Seck est toujours dans les locaux de la police du 4ème .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here