PARTAGER

La fronde contre le président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Sidy Diallo, pour exiger sa démission, semble se préciser, à en croire le président du Stella club d’Adjamé, Salif Bictogo, qui annonce une Assemblée générale dans les jours à venir en ce sens.
«Notre combat aujourd’hui est de bénéficier de ce qui nous revient de droit. On ne vient pas au football pour s’appauvrir pendant que d’autres s’engraissent. Il y a assez de moyens dans le football. Et ils doivent être mis à la disposition des présidents de club pour l’entretien des joueurs et employés qu’ils engagent», a-t-il déclaré dans une interview accordée au quotidien Nord-Sud. Avant d’ajouter que la «démission serait une dignité pour lui» face à des éléments compromettants en leur possession sur lui (Sidy), «qu’il tombera comme un fruit mûr».
L’année 2018 s’annonce encore agitée pour le football ivoirien qui traverse déjà des moments difficiles suite à des contre-performances répétées de la sélection nationale dans les compétions internationales comme la Can 2017 et une élimination pour le Mondial 2018.
Depuis ces échecs, des voix, notamment celle de Bonaventure Kalou, se sont fait entendre pour réclamer la démission de Sidy Diallo.
Ils sont 42 clubs qui exigent une Ag extraordinaire à Sidy Diallo. Une pétition signée de 42 clubs a été déposée en ce sens le vendredi 29 décembre 2017 au siège de la Fédération ivoirienne de football.
Avec Koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here