PARTAGER

L’affaire commence à faire grand bruit et concerne justement cette victoire 4-0 obtenue par les Léopards à l’occasion de la 3ème journée des matchs de poule dans le groupe A de la Can 2019. Alors que tout espoir était perdu, les hommes de Florent Ibenge se retrouvent en 8ème de finale.
Seulement voilà, à en croire La Gazette de la Grande Ile, relayée par The Herald, une enquête aurait été ouverte par la Caf concernant le gardien zimbabwéen, Elvis Chipezeze. Ce dernier aurait reçu une forte somme d’argent pour permettre aux Léopards de la Rd Congo de battre les Warriors du Zimbabwe sur un large score.
Ces dernières heures, c’est Moïse Katumbi, homme politique et dirigeant du Tp Mazembe, qui serait cité dans cette affaire. Selon les informations, c’est lui qui aurait corrompu le gardien zimbabwéen.
Faux, écrit le président du Tp Mazembe dans une lettre transmise à la Caf et portant la signature de son conseiller Grégory Ernest. Une lettre dans laquelle Moïse Katumbi a dénoncé ces faits qu’il qualifie de mauvaise campagne pour saper son image.
«La présente vous est adressée en ma qualité de conseil de Monsieur Moïse Katumbi. Le 3 juillet 2019, un article était publié par le journal malgache La Gazette de la Grande Ile intitulé ‘‘Can 2019 : Gros risque de disqualification pour l’adversaire des Barea’’. Au vu du contenu dudit article, et à titre liminaire, force est de constater qu’il s’agit d’un récit romancé totalement partial et non d’un travail d’ordre journalistique», se défend Katumbi dans cette lettre. «Monsieur Katumbi souhaiterait d’ailleurs souligner qu’à la date des prétendus faits, il avait déjà quitté l’Egypte et était donc dans l’impossibilité physique d’approcher un quelconque joueur. Son passeport le confirme, une copie de celui-ci est jointe en annexe. Ainsi, Monsieur Katumbi est arrivé en Egypte la veille du match d’ouverture en qualité d’invité (lors de ce match) de la Caf à la fois en tant que membre de la Commission d’organisation de la Can et président du Tp Mazembe. Juste après ce match d’ouverture, Monsieur Katumbi a décidé d’assister au premier match de la RDC contre l’Ouganda. Immédiatement après ce match, il a quitté l’Egypte pour rentrer à Bruxelles. Même avec les joueurs de la RDC, Monsieur Katumbi n’a pas eu le moindre contact», ajoute le courrier adressé à la Caf.

Réaction : La Caf a «blanchi» Katumbi
C’était la bombe lâchée hier par un média malgache. Opposé à la RDC pour les huitièmes de finale, le Madagascar a bien démarré la rencontre en dehors du terrain. Une révélation saugrenue du journal malgache La Gazette de la Grande Ile qui a alimenté la toile ces derniers jours. Allant jusqu’à annoncer qu’une procédure en vue d’une éventuelle disqualification des Congolais serait étudiée par l’instance dirigeante du football. Il n’en est rien finalement puisque la Caf a démenti formellement cette information. «Je peux vous assurer que la Caf n’a pas reçu de correspondance», a affirmé le secrétaire général lors d’une conférence de presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here