PARTAGER

Jacques Georges Pène, plus connu sous le nom de Mor Talla Pène, et Mor Talla Syll, ont été placés sous mandat de dépôt vendredi pour « association de malfaiteurs, faux dans des documents administratifs, usage de faux, complicité de faux et violation et l’état d’urgence.

Selon Libération de ce 18 mai le parquet vise aussi une plainte contre X dans cette affaire éventée par la Section de recherches, grâce à la mobilisation de toute la gendarmerie nationale.

Courant avril, pour contourner les restrictions concernant le transport interurbain le réseau met en place une stratégie en utilisant de faux documents. Une information qui va parvenir à la Section de recherches. Elle va mettre en place un dispositif sur l’étendue du territoire.

Le résultat de cette initiative ne tarde pas.  Un conducteur est intercepté en possession d’un document sur lequel il est écrit :  » Chers collègues, je vous prie d’être indulgent à l’égard de nommé Mor Talla Syll ».

Les mis en cause faisaient la navette Dakar-Saint-Louis à raison de 50 000 Fcfa par passager. Le précieux sésame leur a été offert par un haut gradé des forces de l’ordre.

Lors de la perquisition, les gendarmes ont mis la main sur 24 copies de pièces d’identité et 10 photocopies de passeports appartenant à des clients. Des spécimens de pièces d’identité et des permis de conduire avec la photo de Macky Sall.

Un transporteur nommé Khouma a confié aux enquêteurs avoir payé 200 000 Fcfa pour avoir son « laisser passer ». Des Indiens, en service à l’usine de fer de Diamiadio, détenaient également les autorisations de circuler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here