PARTAGER
Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances.

Même si l’on ne sait pas encore ce que le Président Macky Sall prépare pour la prochaine équipe gouvernementale, on peut déjà affirmer qu’au moins le ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a beaucoup de chances de garder son portefeuille.

Le chef de l’Etat a pris de court tout son gouvernement hier. A l’issue de la réunion du Conseil des ministres, il a annoncé la dissolution «très prochaine» du gouvernement, et en a profité pour remercier tous les ministres. Il a déclaré qu’il cherchait à insuffler une nouvelle dynamique à la politique gouvernementale pour donner plus d’efficacité à ses actions. Il a demandé à tout le monde de continuer à travailler comme si de rien n’était, et expédier les affaires courantes, en attendant l’arrivée de nouveaux entrants.
Après cette annonce, le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, a pris la parole, sans doute au titre du droit d’aînesse. Il a remercié le Président pour la confiance qu’il leur a accordée pendant ces 18 mois à servir sous ses ordres. Il a aussi demandé à ses collègues de ne pas manquer de faire toujours montre de reconnaissance. Et il a exhorté que ceux qui ne seraient pas reconduits dans le prochain gouvernement, de ne pas adopter une attitude négative et contre le Président, à l’image de certaines personnes qui avaient été remerciées dans un passé relativement récent.
Il faut dire que les membres du gouvernement ne s’attendaient pas à ce coup. Avec la préparation de la session budgétaire, beaucoup croyaient le remaniement éloigné jusqu’après le vote du budget. Mais cette nouvelle donne permet déjà de déclarer que dans l’optique actuelle, le ministre des Finances et du budget, Abdou­laye Daouda Diallo, est assuré de conserver son poste. En effet, le remaniement annoncé rappelle étrangement un scénario vécu sous le régime Wade.
L’ancien chef de l’Etat avait en son temps, opéré un remaniement juste avant le vote du budget à l’Assemblée. Cela avait eu pour conséquence que c’est le ministre de l’Economie et des finances, Abdoulaye Diop, qui avait, devant les députés, défendu le budget des nouveaux membres de l’équipe gouvernementale, parce que les nouveaux venus n’avaient aucune idée du budget octroyé à leurs départements. Et puisque la même situation risque de se représenter, on ne peut trouver meilleure personne pour défendre l’actuel budget que le ministre qui l’a élaboré avec ses services, à savoir l’actuel titulaire des Finances et du budget, Abdoulaye Daou­da Diallo. Cela n’induit nullement une quelconque prévision de la taille de son département après le remaniement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here