PARTAGER

La Société civile ouest-africaine souhaite une sortie de crise rapide et démocratique au Mali. Pour ce faire, elle demande  à l’Uemoa, au G5 Sahel et à la Cedeao d’user des moyens diplomatiques pour accompagner le Peuple malien dans la recherche de solutions durables à cette crise multidimensionnelle.

La Société civile ouest-africaine est préoccupée par la situation au Mali. Solidaire au Peuple malien dans toutes ses  composantes, elle constate avec regret, depuis quelques semaines, les manifestations légitimes et persistantes d’une grande partie de la population. Ce qui a causé la mort d’une vingtaine de maliens et abouti à une rupture de constitutionnalité avec l’intervention des Forces armées, mardi dernier.
«Cette nouvelle situation inédite marquée par la dissolution de l’Assemblée nationale et la démission du Président, Ibrahim Boubakar Keïta, met le Mali dans une grande instabilité et contribue à l’opacité dans la gestion des affaires de l’Etat», regrette la Société civile ouest-africaine dans un communiqué.
Face à cette situation, et à la décision de l’Armée de mettre  en place le Comité national pour le salut du Peuple (Cnsp), elle appelle au calme et à la sérénité dans les casernes et dans les rues au Mali.
«Nous demandons à nos frères et sœurs du Mali de privilégier le dialogue pour trouver une voie rapide de sortie de crise», implore-t-on dans la correspondance.
Les différentes forces engagées dans la recherche de voies consensuelles de résolution de la crise multidimensionnelle que traverse le Mali, sont invités à se retrouver autour d’une instance de transition d’union nationale pour convenir d’un agenda rapide de retour à la normalité constitutionnelle.
La Société civile ouest-africaine appelle solennellement   l’Uemoa, le G5 Sahel et la Cedeao à user de moyens diplomatiques pour accompagner le Peuple malien dans la recherche de solutions durables à la crise multidimensionnelle  qui sévit dans ce pays depuis très longtemps et de se conformer à la volonté du Peuple malien.
Enfin, la société civile ouest-africaine exhorte les organisations et leaders de la Société civile malienne  à s’impliquer entièrement dans la gestion de la crise, pour influencer  une issue heureuse, favorable à l’intérêt national du Mali.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here